Page:Variétés Tome II.djvu/333

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Sermon du Cordelier aux Soldats, ensemble la responce des Soldats au Cordelier, recueillis de plusieurs bons autheurs catholiques.
Lisez hardiement, car il n’y a pas d’heresie.
À Paris, imprimé par Nicolas Lefranc, demeurant vis-à-vis les Cordeliers.
M.DC.XXII.
In-81.

Sermon du Cordelier aux soldats.

Un cordelier tomba entre les mains
D’aucuns soldats, non pas trop inhumains,
Qui luy ont dit : Frère, qu’on se despeche :
Fay nous icy quelque beau petit presche
Pour resjouyr la compagnie toute.



1. Cette pièce a été réimprimée à Chartres, chez Garnier fils, en 1833, à trente exemplaires.