Page:Variétés Tome IV.djvu/24

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Ayant près de luy sa Cassandre,
Il se marchoit en Alexandre,
Il aboyoit comme un roquet ;
Il chevauchoit sur une mule,
Et, discourant sur une bulle,
Il parloit comme un perroquet.

Il avoit la mine d’un prestre
Et croy qu’il desire de l’estre
Pour avoir le couronnement4 ;
Mais, n’estant de trempe assez bonne
Pour bien porter une couronne,
Il en porte une à l’instrument.

Il portoit dessoubs son aisselle
Le bout d’une vieille escarcelle
D’où sortoit un fer de cheval,
Et je cognus à ceste marque
Que ce n’estoit pas un monarque,
Mais seulement un mareschal.

Il parloit de la Normandie5,
Mais il aymoit la Picardie6,
Comme un pays tout plein d’honneur,
Et, fuyant le sort de sa vie,
Il mouroit de rage et d’envie
Pour estre dict le gouverneur7.



4. La tonsure.

5. Il étoit gouverneur de Normandie.

6. Le marquisat d’Ancre, qu’il avoit acheté, s’y trouvoit.

7. Il avoit les gouvernements de Péronne, de Roye, de Montdidier, de la citadelle d’Amiens ; mais il eût voulu avoir celui de toute la province.