Page:Variétés Tome VI.djvu/110

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Les seigneurs de ligues des Suisses, douze cens mil livres.

Le grand duc, pour debtes, cent mil livres.

Leduc de Lorraine, pour debtes, cent mil livres.

Le duc de Guyse, pour debtes35.

Le cardinal de Joyeux, de Hombert, Bassompierre et Incarville, au lieu du domaine dont ils ont eté depossedez, cent mil livres.

Le duc de Vendosme et madame de Mercure36, pour debte, cent cinquante mil livres.

Le duc de Nemours, pour debte, quatre-vingt-dix mil livres37.

Le duc de Mantoue, pour debte, quarante-cinq mil livres.

Jamect et Gondy, pour debte, quatre-vingt dix mil livres.

Debtes de Languedoc, soixante-quinze mil livres.

Fermes, demandes de dedommagemens, deux cens mil livres.

Rentes à Rouen, soixante-douze mil livres.

Interests d’advances, trois cens mil livres.

Parties inopinées et non values, cy deux millions cent sept mil cinq cens livres sept sols six deniers.

Somme toute de la despence cy-dessus, dix-neuf millions six cens trente-six mil trois cens trente cinq livres.



35. La somme manque ici, mais on sait par l’état de 1607 qu’elle étoit de 100,000 livres.

36. De Mercœur.

37. Cette dette n’est pas sur l’état de 1607, où les autres figurent.