Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/102

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Le troisième jour il faudra encore monter fort de travailleurs , afin d’en pouvoir employer trois Deuxième ou quatre cents perfectionner ce qui manquera des jours précédents, et arriver à la deuxième ligne ou place d’armes , à laquelle il faudra aussi travailler avec la même vivacité.

Emploi des sapeurs

Comme le feu doit commencer à devenir dangereux , il faudra employer les sapes; non que je renonce tout-à-fait à poser encore à découvert quelque partie de la troisième nuit , mais il faut le faire discrètement, et pour cela que terrain favorable qui fournisse un demi-couvert, ou prendre le temps, que le feu de la place est fort ralenti, comme- il arrive souvent après les deux ou trois premières heures que les gens sont las de tirer ;pour lors on peut dérober une pose de 100 ou 120 travailleurs et plus , si le feu continue à mollir ; mais c’est de quoi il ne faut pas abuser, parce qu’il faut tenir. pour maxime de ne jamais exposer son monde mal à propos et sans grande raison; ce qui se fait bien moins souvent qu’il ne serait à désirer parmi nous, sans que cela nous avance beaucoup ; bien au contraire , je ne vois rien plus capable de nous retarder : c’est pourquoi, tout bien considéré, après la seconde nuit , je ne voudrais plus poser à découvert.