Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/104

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


74 ATIQQUI `- y,;,,,;,,, main, du croc et de la -f0urçl1e_du mieux qti’il $:5,,]; "*’° peut; posant le dessus- dessounlgefin quelnpointe des piquets- des. gabions-débordant le sommet,

Iervirà tenitzles fescineedoht Ohléllihigûi

. Cela fait;-il-·le=remplit=de teueen ~lnèr’etüt·de . binisen event., et une tentmt - wm peu-en¤ uiüere pour ne pas se "découvrir. A mesure- qmilïltllplit le premier gabion, , il frappe ide temps em temps V de--son ou le sa pioehe contre-, - ùlltület '· _°,. ` rempli, il uupnse-ni sur le même alignement; qu’îl.nrmnge-et remplit comme rle. pnêeédenttç-.et avec lvn·#anmhes· ,#c1rut·i0m,·q~1’îlï'te¤rpIit*d¢ même; »*eeîI·0îiiùme; un en venant -·toujeurs -1à et Hdrîète ceux qui sont `remplisgeee qui se contîmrewtou- jours de la‘ sorte ; irais parce-que les joints des gebibiîs fort- dangereux avent- que hsape soit eehevée, il les-faudra ferxner de deuxu trois sacs} terre posés bout suniiout sur chaque joint,

 le deuxieme _ sapeur artànge ,·' après ·  le

treisième er le quatrième les-lui ont faitpusser.

   mrentième gnbion   et

rempli-; cn. reprend les sacs dela queue .pZ»m· les reposer en event; afin de les épargner, : de sorte qu"une centaine de sacs à .terre_bien _ mé- nagé: ,=peuvent.suiHre à conduire une sape depuis le Commencement du siege jusqu’à la fin;