Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/113

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


urs Pneus. 85 virondes dehors plus annees çle la ;_QlL¢ZHd ff§',‘ff‘é1È"""’ ongpeut ·Iét>ablir plus près. il n'en- est que _ E Cette distance:d0it—_être.0bservée' tontela circqhtibn 'qu’<)n -lg1i fait faîte, ·Gt_ considérée E comme le plus ·grnnd,él0ig¤¢mentv ml les sorties dœ ennemis pùissent donner atteinte ;·· e’est p0ur— — qqqi _0¤~n’en propose l’étàlilissexnent qn’à eetœ distance.? · · . \ · Comme on n’a point donnéde règles certaines '_ · jœqgxe le façcn-et sit,ùat.i0n· des places p d’armes, cela a- fait qu"il y altoujours eu confusion,-et`qu*elles n’0nt pastoujours été fort liiensituées. ‘ · — ·- ' . _ · ` l . Je,]_>0u1.·rais lmême'dire·¢Iue depùis le siège de I Mastrick , qui est la première fois que je m’en_suis é";';";;:]'; servi ,»_clles Illûîlli été bien.régulière|nent 0bSCl‘·· "“· *67* vées'qu’au·siége·d’A.th , encore yÉ n÷t-·il·eu quel- mg,. (IB€;·GlI®6 à dlfû. ·’ _. " . u` ‘ · ` ` La-figure clela première doit èlI'C‘Cll`Cl1l|1ll'8(!) , un peu aplatie surile milieu jelle doit aussi embras- PL ,3, ser tdntes les awnqses par sonétendue, qui sera fon menu-, grande; et déborder-ia emaem .1agm de ns A zo }î.î.€.';'.I.°î£’îï tdises de chaque bout.-Quantà esautres mesures , P" onpeut h1l·d0H]BlT·-d8PIlS_~;I2 Yjùsqufà 15·pieds (1) `Ln première et ln_ parallèle , tmlcëés au epnlehu ` au moyen ·d'un petit rmmlnre de peints (Voy; les·PIannheà), sont hin d’e!·re cîujmlaimn, l’xceep:|îo¤‘cx¤etede admet. 6*