Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/137

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


mas. users. !0'] BATTERIES DE CANON. _ Si on s’en rapporte à l’opinion commune de la plupart des gens , et notamment des officiers d’artillerie , il faut mettre du canon en batterie dès le premier jour de la tranchée ; manœuvre qui, dans le fond, n’est bonne qu'à faire du bruit, et consommer des munitions très inutilement; parce que du canon tiré de cinq ou six cents toises n’a point de force contre des parapets à preuve; et n’ajuste que par le plus grand hasard du monde. C’est pourquoi je ne puis être de ce sentiment, et jamais je ne conseillerais d'y en mettre; à moins que quelque bossillement extraordinaire des avenues ne nous approche à raisonnable portée. Il faut de nécessité avancer jusqu’à la première ligne, même jusqu'à la deuxième, pour faire des batteries qui puissent faire l'effet qu'on se propose, qui doit être de démonter le canon ennemi, et le chasser de ses défenses. Au premier cas, on peut travailler aux batteries le troisième jour pour tirer le cinquième. Au second, on ne doit pas espérer d’en pouvoir tirer avant le sixième; ce n’empêche pas de prendre le parti du second par préférence au premier, parce que si l’on attend jusque-là, il ne tiendra qu’à.vous de le bien placer , et on ne sera pas obligé de le changer de place,-tant que Ie siège Note à droite : Avant/des batter[ies]/à la seco[nde]/parallèle.