Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/235

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


V nus ,1>LLczs. ' ' 205 ` " _ `·AVlS‘ PARTICULTER · Sur: llàttàiguedes places irrégulière: , contenant - hùit exemples. t " . » l ' · · - ` Attaque d'¤n · « \ ` mmmmn 'mxnnrnn. — ·— , · cufiylliùni .- ._ _ ,’·_ __ N d'¤¤ Dëtous les dehors ajoutés à la fortification-, ciu- num aa cun n?égale·en·mériœ les ouvragesà corne bien cziiixiz placési non sur-le milieu des- courtines comme on iÃlii÷:. ge le fait communément,-mais surles capitales- des PL ’°“"' bastions, dont ils embrassent- les faces entières.- ` - En cet état, leurslongs çôtés sont déâm'dus`-du canon deskzourtines à.-feu rasant; les mênges cô· · ` ` tés par deux demi-lunes collatérales 5 et ·G,·qui, ·· leur. donnent des/flancs âchans .deï4oà 50 toises , _ chacun , qu’on neîleur peut ôter; parce que‘la·tête de cet ouvrage voitde revers sur l’attaque de ees pièces , et les soutient jusqu’à ce que ·l’on s’en··soit · . rendu maître; · -' ' · . Or supposé la placel bien revêtue , l’o?uvra·ge à _ corne ou sa demi-lîîne avec les 1-leuxdlà-côté aussi - revêtues,:leu1·s fossés-profonds et revêtus ,: et le tout . environne 'd’1m chemin couvert bie·n·c0nd.itionné,~ _ . il- est certaînrque ce serait · une des wplus grandes- perfections -qu’on pût donner àrla. fortification; car ilnefaut pas -de«cérémonies pear se reni A dremàître de ce seul-ouvrage, que pour le front du ,