Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/333

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ors ssmmns. _ _ 505 quant au capitaine_, celui qui fait cette proposi- tion demande qu’il plaise à Sa Majesté de lui ac- · corder le commandement de cette compagnie , et à même temps rang .de _colonel pour l’annexer à cette cliarge , parce que ladite compagnie sera comme un petit régiment composé de quatre bri- gades équivalant à autant de bonnes compagnies : c’est` pourquoi il est aussi! raisonnable que `les lieutenans aient commission de capitaines, et les sous-lieutenans brevets de lieutenans , _et que comme tels ïcliacun puisse rouler avec les autres oiiiciers de même grade·et caractère , suivantleur ancienneté., On `pourra aussi donner même rang à Penseigne de la compagnie, ou seulement celui de sous-lieutenant. _ ' _ _· Comme elle doit être composée d’ingénieurs qui sont employê depuis long-te_mps dans la. for- tification des places , et qui seront choisis entre les plus braves et intelligens, il nelserâit pas "juste que, parce qu’on les aurait pris commë tels pour ' leur faire faire le plus dangereux- métier de la ` . guerre, cela leur 'fit tort par la diminution de leursappointemens , outre que, quand il n’y aura point de sieges, ils pourront fort bienêtre em- _ ployés à' la fortification des places ou ils- se trou- § .veront, les- sergens et soldats- devant aussi être .

 choisis entre leS..II1eilleurs ouvriers des fusiliers,
 il ne. serait puS.àrais0nnàble..de leuriôter ce que

' le Roi leur donne pour les exposer beaucoup plus I que du passé. 4 · V x I