Page:Verhaeren - Contes de minuit, 1884.djvu/22

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


II



Vinckx, un jour recueillit par héritage un tableau gothique du quinzième siècle.

Sur une croix de sapin barrant le ciel, un long Christ osseux, bistre, le front déchiqueté d’épines, les yeux pourris, les mains béantes, pendait dans la mort. Les deux larrons râlaient à ses côtés. Marie, le front argenté d’auréoles, le regardait mourir. Madeleine, les lèvres ardentes,