Page:Verlaine - Œuvres posthumes, Messein, I.djvu/131

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


PROJET EN L’AIR


À Ernest Delahaye.

Il fait bon supinément,
         Mi-dormant,
Dans l’aprication douce
D’un déjeuner modéré,
         Digéré
Sur un lit d’herbe et de mousse,

Bon songer et bon rêver
         Et trouver
Toute fin et tout principe
Dans les flocons onduleux,
         Roses, bleus
Et blancs d’une lente pipe.

L’éternel problème ainsi
         Éclairci,
Philosopher est de mise
Sur maint objet réclamant
         Moindrement
La synthèse et l’analyse…