Page:Verlaine - Œuvres posthumes, Messein, I.djvu/132

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
122
parallèlement

Je me souviens que j’aimais
         À jamais
(Pensais-je à seize ans) la Gloire,
À Thèbes pindariser,
         Puis oser
Ronsardiser sur la Loire,

Ou bien être un paladin
         Gai, hautain,
Dur aux félons, qui s’avance
Toujours la lance en arrêt !
         J’ai regret
À ces bêtises d’enfance…

La femme ? En faut-il encor ?
         Ce décor
Trouble un peu le paysage
Simple, petit et surtout
         De bon goût
Qu’à la fin prise le sage.

À vingt ans, même à trente ans,
         J’eus le temps
De me plaire aux mines gentes,
Et d’écouter les propos
         Faux mais beaux,
Sexe alme, que tu nous chantes…