Page:Verne - César Cascabel, 1890.djvu/22

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
11
fortune faite.


« Demain, enfants, nous aurons quitté Sacramento, cette noble ville, et ses nobles habitants, dont nous n’avons qu’à nous louer, quelle qu’en soit la couleur rouge, noire ou blanche. Mais Sacramento est en Californie et la Californie est en Amérique, et l’Amérique n’est pas en Europe. Or, le pays, c’est le pays, et l’Europe, c’est la France, et il n’est pas trop tôt que la France nous revoie « dans ses murs », après une absence qui s’est prolongée pendant bien des années. Avons-nous fait fortune ? À proprement parler, non ! Cependant, nous possédons une certaine quantité de dollars, qui feront bonne figure dans notre coffre-fort, lorsque nous les aurons changés en or ou en argent français. Une partie de cette somme nous servira à traverser la mer Atlantique sur les rapides vaisseaux portant notre pavillon aux trois couleurs que Napoléon promena jadis de capitale en capitale… — À ta santé, Cornélia ! »

Mme Cascabel s’inclina devant ce témoignage de bonne amitié que lui donnait souvent son époux, comme pour la remercier de lui avoir donné des Alcides et des Hercules en la personne de ses enfants.

Puis, il reprit :

« Je bois aussi à notre heureux voyage ! Puissent les vents favorables gonfler nos voiles ! »

Il s’arrêta pour verser à chacun un dernier verre de son excellent sherry.

« Mais, Clou, peut-être me diras-tu que, notre passage une fois payé, il ne restera plus rien dans le coffre-fort ?…

— Non, monsieur patron… à moins que le prix des bateaux ajouté au prix des chemins de fer…

— Des chemins de fer, des rail-roads, comme disent les Yankees ! s’écria M. Cascabel. Mais, être naïf et dépourvu de raisonnement, nous ne les prendrons point ! Je compte bien économiser les frais de transport de Sacramento à New-York, en faisant route dans notre maison roulante ! Quelques centaines de lieues, cela n’est pas pour effrayer, je suppose, cette famille Cascabel, qui a l’habitude de se balader à travers le monde !