Page:Verne - La Chasse au Météore, Hetzel, 1908.djvu/146

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
133
LA CHASSE AU MÉTÉORE

Ce mot si nettement négatif éclata de toutes parts. Jamais Mr Forsyth ni Mr Hudelson ne consentiraient à un partage ! Sans doute, cela leur eût fait près de trois trillions à chacun ; mais il n’y a pas de trillions qui tiennent devant une question d’amour-propre.

Avec sa connaissance des faiblesses humaines, Mr Proth ne fut pas autrement surpris que son conseil, si sage qu’il fût, eût contre lui l’unanimité de l’assistance. Il ne se déconcerta pas, et attendit de nouveau que le tumulte fût apaisé.

« Puisque toute conciliation est impossible, dit-il, aussitôt qu’il lui fut possible de se faire entendre, le Tribunal va rendre son jugement. »

À ces mots, un profond silence s’établit comme par enchantement, et nul ne se permit d’interrompre Mr Proth, qui dictait d’une voix paisible à son greffier :

« Le Tribunal,

« Ouï les parties en leurs conclusions et plaidoiries ;

« Attendu que les allégations produites ont même valeur de part et d’autre et sont appuyées sur les mêmes commencements de preuve :

« Attendu que la découverte d’un météore ne découle pas nécessairement sur ledit un droit de propriété, que la loi est muette à cet égard et que, à défaut de la loi, il n’existe rien d’analogue dans la jurisprudence ;

« Que l’exercice de ce prétendu droit de propriété, fût-il fondé, pourrait, en raison des circonstances particulières de la cause, se heurter en fait à d’insurmontables difficultés, et qu’un jugement quelconque risquerait de rester lettre morte, ce qui, au grand dommage des principes sur lesquels repose toute société civilisée, serait de nature à diminuer dans l’esprit public la juste autorité de la chose jugée ;

« Qu’il échet, dans une espèce aussi spéciale, d’agir avec prudence et circonspection ;

« Attendu enfin que l’instance engagée roule, quelles que soient les affirmations des parties, sur un événement hypothétique qui peut fort bien ne pas se réaliser ;

« Que le météore peut, d’ailleurs, tomber au sein des mers qui recouvrent les trois quarts du globe ;

« Que, dans l’un et l’autre cas, l’affaire devrait être rayée