Page:Verne - Le Village aérien, Hetzel, 1918.djvu/96

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


'The Village in the Treetops' by George Roux 11.jpg

V.

première journée de marche.


Il était un peu plus de huit heures lorsque John Cort, Max Huber, Khamis et l’enfant prirent direction vers le sud-ouest.

À quelle distance apparaîtrait le cours d’eau qu’ils comptaient suivre jusqu’à son confluent avec l’Oubanghi ?… Aucun d’eux ne l’eût pu dire. Et si c’était celui qui paraissait couler vers la forêt, après avoir contourné le tertre des tamarins, n’obliquait-il pas à l’est sans la traverser ?… Et, enfin, si les obstacles, roches ou rapides, encombraient son lit au point de le rendre innavigable ?… D’autre part, si cette immense agglomération d’arbres était dépourvue de sentiers ou du moins de passées ouvertes par les animaux entre les halliers,