Page:Verne - Le Volcan d’or version originale.djvu/121

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


vivant, et, cette propriété, n’était-elle passée non moins légitimement à ses héritiers naturels, quelque contestation qui pût s’élever relativement à ladite frontière ?…

— « Monsieur, reprit alors Ben Raddle, nous avons été avisés à Montréal que le syndicat dont le capitaine Healy est directeur, proposait d’acquérir le claim 129 de Forty Miles Creek…

— En effet, monsieur Raddle.

— Nous sommes donc venus, mon cohéritier et moi, afin de reconnaître la valeur de ce claim et nous désirons savoir si les offres du syndicat tiennent toujours

— Oui et non, répondit M. Wlliam Broll.

— Oui et non !… s’écria Summy Skim.

— Je vous prierai de nous indiquer, monsieur, reprit Ben Raddle, pourquoi ce oui et ce non…

— C’est très simple, messieurs, répondit le sous-directeur. C’est oui, si l’emplacement du claim est établi d’une façon, et non, s’il est établi d’une autre. »

Cela décidément voulait être expliqué, mais, sans attendre l’explication, Summy Skim de s’écrier :

« De quelque façon que cela soit, monsieur Josias Lacoste était-il propriétaire de ce claim, et ne le sommes-nous pas en son lieu et place puisque son héritage nous est dévolu ?… »

Et, à l’appui de cette déclaration, Ben Raddle tira de son portefeuille les titres qui attestaient leurs droits à entrer en possession du 129 de Forty Miles Creek.

« Messieurs, reprit le sous-directeur, ces titres de propriété sont en règle, je n’ai point à en douter, mais, je vous le répète, la question n’est pas là. Notre syndicat vous a fait parvenir des propositions relativement à l’achat du claim de M. Josias Lacoste, et, à la demande que vous me faites sur le maintien de ces propositions, je ne puis vous répondre autrement que…

— C’est-à-dire sans répondre, répliqua Summy Skim qui commençait à s’échauffer, surtout en observant l’attitude un peu narquoise de M. Broll qui n’était pas pour lui plaire.

— « Monsieur le sous-directeur, reprit Ben Raddle, c’est le 22 mars que votre dépêche offrant d’acquérir le claim de M. Josias Lacoste est parvenue à Montréal… Nous sommes aujourd’hui au 7 juin. Plus de deux mois se sont écoulés, et je vous demanderai ce qui est arrivé dans cet intervalle pour que vous ne puissiez pas nous donner une réponse formelle.

122