Page:Vicaire - L’Heure enchantée, 1890.djvu/102

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



II


C’est le mois des mois.
Les rosiers boutonnent ;
Voici que fleuronnent
Les arbres des bois.

L’épine vinette
Commence à pousser ;
On va voir danser
La bergeronnette.

Les ruisseaux chantants
De pourpre se teignent ;
Des saules y baignent
Leurs cheveux flottants.

Dites-moi, Rosette,
Pourquoi riez-vous ?
Que vos yeux sont doux,
Ma folle amusette !

J’entends un oiseau
Perché sur ce hêtre ;
Je vois apparaître
Une fleur dans l’eau.