Page:Vigée-Lebrun - Souvenirs de Mme Louise-Elisabeth Vigée-Lebrun, tome 2.djvu/19

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



On voit, dans la seconde galerie, une tête de prophète et la Sibylle de Cumes du Guerchin, dans son meilleur temps ; une Ascension du Dominicain, quelques têtes de Carlo Dolce et du Titien ; une Sainte Famille du Carrache, et deux petits ronds de l’Albane, d’une grande finesse.

Le palais Bonfigliola possède un beau Saint Jérôme de l’Espagolet, une Sibylle du Guide, appuyée sur sa main, tenant son papyrus ; et plusieurs autres chefs-d’œuvre.

Le palais Zampieri : Henri IV et Gabrielle de Rubens ; dans la salle d’Annibal Carrache, la Déposition du Christ, effet de nuit, superbe tableau. Le portrait de Louis Carrache, peint par lui-même. Un plafond du Guerchin représentant Hercule qui étouffe Antée, et le Départ d’Agar, beau tableau, plein d’expression. C’est dans ce palais que l’on voit le chef-d’œuvre du Guide, saint Pierre et saint Paul causant ensemble. Ce tableau réunit toutes les perfections ; les moindres détails y sont d’une telle vérité, que ces deux figures font illusion au point qu’on croit les entendre parler. C’est bien