Page:Villiers de L'Isle-Adam - L’Ève future, 1909.djvu/158

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


pour elle. Ce n’est qu’être préférée qu’elle désire. Voilà l’unique mot de ce sphinx. C’est pour cela que chacune d’entre nos belles civilisées, sauf peu d’exceptions, dédaigne toujours un peu celui qui l’aime, parce que celui-ci est coupable, par cela seul, du crime inexpiable de ne pouvoir plus la comparer avec d’autres. ― Au fond, l’amour moderne, s’il n’est pas seulement (comme le prétend toute la Physiologie actuelle) une simple question de muqueuses, est, au point de vue de la science physique, une question d’équilibre entre un aimant et une électricité. Donc, la Conscience, sans être tout à fait étrangère à ce phénomène, n’y est peut-être indispensable que dans l’un des deux pôles : ― axiome que mille faits, notamment la Suggestion, démontrent tous les jours. Ainsi, vous suffirez. ― Mais je m’arrête, se reprit Edison, en riant. Ce que je dis me semble impertinent pour bien des vivantes. Heureusement nous sommes seuls.

― Si attristé par une femme que je puisse être, je trouve que vous parlez de la Femme avec bien de la sévérité, murmura lord Ewald.


XI


Propos chevaleresques


Consolatrix afflictorum.
Litanies chrétiennes.


L’électricien releva la tête.

― Un instant, mon cher lord ! dit-il.

Remarquez bien qu’ici je me trouve placé sur le terrain non point de l’Amour, mais des « amou-