Page:Villiers de L’Isle-Adam - Axël, 1890.djvu/95

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



Gotthold

Là ! là, tête folle !


Hartwig

Tout doux !


Ukko, de même

Mais moi, qui ai dix-sept ans à moi tout seul, mais je m’en soucie comme de cela, moi, des éclairs et du vent, et de la pluie, et de tous les tremblements !


Miklaus

C’est bon. Raconte-nous, avec suite…


Ukko

Non. J’aime mieux m’en aller. Vous ne saurez rien. Voilà.


Gotthold

Veux-tu parler à ton tour, mauvais diable ? Que se passe-t-il ?


Ukko

Miklaus et Hartwig vont encore m’interrom pre… et puis… D’ailleurs, non : vous ne m’aimez pas…