Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 3.djvu/203

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
[cheminée]
— 200 —

À dater du XIIIe siècle, les cuisines ne sont plus des salles isolées, vastes officines dans lesquelles on faisait cuire à la fois des bœufs et des moutons entiers ; ce sont des salles comprises dans les bâtiments, et munies d’une ou plusieurs cheminées. La cuisine du Palais, à Paris, était à deux étages, possédant une cheminée centrale à l’étage supérieur et quatre à l’étage inférieur[1].

Il existe encore, dans le château de Clisson près de Nantes, une de ces cuisines qui remonte aux premières années du XIVe siècle et qui se compose d’une énorme cheminée dont le manteau, formé de deux arcs plein cintre, occupe la moitié d’une salle voûtée.

Cheminee.abbaye.Mortain.png


L’abbaye Blanche de Mortain a conservé une belle cheminée de cuisine en granit dont nous donnons (7)

  1. Voy. Cuisine. Cette construction est postérieure au règne de saint Louis et paraît