Page:Vivien - Brumes de fjords.djvu/55

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Illustration 15 Brumes des fjords.svg




LES RIVAUX




Jai connu des âmes sans repos dont la pensée demeure parmi les vivants.

Dans un village de Nordfjord, deux hommes se haïssaient d’une haine profonde,

Car leurs richesses étaient égales, et, dès leur enfance, ils avaient été rivaux.

Le bruit de leurs querelles attristait le soir.

Enlinceulée des voiles du crépuscule, la Mort descendit dans le village :