Page:Vivien - Dans un Coin de Violettes, 1910.djvu/78

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


NOTRE HEURE


Écoute le doux bruit de cette heure que j’aime
Et qui passe et qui fuit et meurt en un poème !


Écoute ce doux bruit tranquille et passager
Des ailes de l’Instant qui s’envole, léger !