Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome26.djvu/268

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Joseph mis dans la grande confrérie par un ange ; et qu’un Dieu charpentier dont les aïeules étaient des adultères, des incestueuses, des prostituées ; et qu’un Paul voyageant au troisième ciel ; et qu’un mari[1] et sa femme frappés de mort pour n’avoir pas donné tout leur bien à Simon Barjone, fournissaient aux Gentils de terribles armes ! Les anges de Sodome ne valent-ils pas bien Bacchus et Prosymnus, ou la fable d’Apollon et d’Hyacinthe ?

Le bon sens est le même dans ce Clément que dans tous ses confrères[2]. Dieu, selon lui, a fait le monde en six jours, et s’est reposé le septième, parce qu’il y a sept étoiles errantes ; parce que la petite ourse est composée de sept étoiles, ainsi que les pléiades ; parce qu’il y a sept principaux anges ; parce que la lune change de face tous les sept jours ; parce que le septième jour est critique dans les maladies. C’est là ce qu’ils appellent la vraie philosophie, τήν ἀληθῆν φιλοσοφίαν γνωστιϰὴν (tên alêthên philosophian gnôstikên). Voilà, encore une fois, les gens qui se préfèrent à Platon et à Cicéron ; et il nous faudra révérer aujourd’hui tous ces obscurs pédants, que l’indulgence des Romains laissait débiter leurs rêveries fanatiques dans Alexandrie, où les dogmes du christianisme se formèrent principalement !


CHAPITRE XXIV.

D’IRÉNÉE.

Irénée, à la vérité, n’a ni science, ni philosophie, ni éloquence : il se borne presque toujours à répéter ce que disaient Justin, Tertullien, et les autres ; il croit avec eux que l’âme est une figure légère et aérienne ; il est persuadé du règne de mille ans dans une nouvelle Jérusalem descendue du ciel en terre. On voit dans son cinquième livre, chapitre XXXIII, quelle énorme quantité de farine produira chaque grain de blé, et combien de futailles il faudra pour chaque grappe de raisin dans cette belle ville[3] ; il attend l’antechrist au bout de ces mille années, et explique merveilleusement le chiffre 666, qui est la marque de la bête. Nous avouons qu’en tout cela il ne diffère point des autres Pères de l’Église.

  1. Ananias ; voyez Actes des apôtres, chap. V.
  2. Stromat., VI. (Note de Voltaire, 1767.)
  3. Chaque cep produisait dix mille grappes ; chaque grappe, dix mille raisins : chaque raisin, dix mille amphores. (Id. 1771.)