Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome27.djvu/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ENTRETIENS CHINOIS. 27

royale et tous les mandarins tl'unc île nommée l'Angleterre, uni- quement pour faire triompher une de vos sectes sur les ruines des autres sectes. Vous avez employé tantôt le fer, tantôt le feu à ces saintes intentions; et c'est donc là cette paix que vos confrères viennent prêcher à des peuples qui vivent en paix?

LE JÉSUITE.

Ce que je vous en dis n'est qu'une supposition théologique, car je vous répète que j'apporte la paix, l'union, la ])ienfaisance, et toutes les vertus ; j'ajoute seulement que ma doctrine est si helle qu'il faudrait l'acheter aux dépens de la vie de tous les hommes.

LE MANDARIN.

C'est vendre cher ses coquilles. Mais comment votre doctrine est-elle si helle, puisque vous me disiez hier qu'il fallait tromper?

LE JÉSUITE.

Rien ne s'accorde plus aisément. Nous annonçons des vérités; ces vérités ne sont pas à la portée de tout le monde, et nous rencontrons des ennemis, des jansénistes, qui nous poursuivent jusqu'à la Chine. Que faire alors? Il faut hien soutenir une vérité utile par quelques mensonges qui le sont aussi; on ne peut se passer de miracles : cela tranche toutes les difficultés. Je vous avoue entre nous que nous n'en faisons point, mais nous disons que nous en avons fait, et, si l'on nous croit, nous gagnons des âmes. Qu'importe la route, pourvu qu'on arrive au but? Il est hien sûr que notre petit Portugais Xavier^ ne pouvait être à la fois en même temps dans deux vaisseaux: cependant nous l'avons dit, et plus la chose est impossible et extravagante, plus elle a paru admirable. Nous lui avons fait aussi ressusciter quatre gar- çons et cinq filles : cela était important ; un homme qui ne res- suscite personne n'a guère que des succès médiocres. Laissez-nous au moins guérir de la colique quelques servantes de votre maison ; nous ne demandons que la permission d'un petit miracle : ne fait- on rien pour son ami ?

LE MANDARIN.

Je vous aime, je vous servirais volontiers ; mais je ne peux mentir pour personne,

LE JÉSUITE.

Vous êtes bien dur, mais j'espère enfin vous convertir,

seulement il parle du mois de févi-ier tau lieu du mois de novembre, que je crois être celui dans lequel on découvrit les trente-six barils de poudre, ( Ci..)

1. François Xavier était Espagnol comme Ignace, dont il fut un des six premiers disciples. (Cl.)

�� �