Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome27.djvu/448

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


440 AVANT-PROPOS.

plusieurs éditions, et Spicilegium SS. Patrum ut et hœreticorum secitlipost Christum naluni I, II, III. C'est dans ces deux ouvrages (et dans celui cité à la page 96 du présent volume qu'il trouva les matériaux de l'article Apo- cryphes de ses Questions sur l'Encyclopédie (voyez tome XVII, page 292).

B.

��AVANT-PROPOS

En publiant cette traduction de quelques anciens ouvrages apocryphes, on n'a pas cru devoir justifier par l'exemple de Cicé- ron, de Virgile et d'Homère, les idiotismes^ et les répétitions* qui choqueraient dans un écrit profane. Jésus ayant expressé- ment déclaré qu'il avait été ' envoyé pour prêcher l'Évangile aux pauvres, ses disciples, à son exemple, n'aflectèrent jamais le langage étudié d'une sagesse humaine *.

Saint Luc avoue à Théophile qu'on avait composé plusieurs Évangiles avant qu'il lui dédiât le sien et ses Actes des apôtres. Cependant les Constitutions apostoliques ne recommandent la lec- ture que^ des Évangiles de Matthieu, de Jean, de Luc, et de 3Iarc. Et la principale raison qu'en donne saint Irénée e, c'est que le prophète David, pour demander l'avéncment du Verhe, s'écrie' : Vous qui êtes assis sur le chérubin, apparaissez. Or, selon Ézè- chiel^ et V Apocalypse^, le chérubin ayant la figure de quatre animaux, le lion désigne la génération royale de Jésus écrite par Jean; le veau, sa génération sacerdotale décrite par Luc; l'homme, sa génération humaine racontée par Matthieu; et l'aigle volant, l'esprit prophétique dont Marc est saisi en commençant son Évangile. C'est pour cela qu'il n'y a eu que quatre Testaments donnés au genre humain: le premier, avant le déluge, sous Adam; le second, après le déluge, sous Noé; le troisième, la loi sous Moïse; et le quatrième, comme le sommaire de tous les autres, renouvelle l'homme et l'élève vers le royaume céleste par l'Évan-

��1. Asconius in 2. Vcrr. On laisse les citations en latin comme inutiles au com- mun des lecteurs. (Note de Voltaire.)

2. Macrob. Saturn., lib. V. ch. xv. {Id.)

3. Luc, ch. IV, v. 18 ; et Isaias, ch. lm, v. 1. (W.)

4. I. Corinth., ch. ii, v. 13. (Id.) 7. Ps, lxxix, v. 2. (Xote de Voltaire.)

5. L. II, ch. LVii. (/(/.) 8. Ch. i, v. iO. {Id.)

6. L. m, ch. XI. (Id.) 9. Ch. iv, v. 7. {Id.)

�� �