Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome28.djvu/20

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Nous avons eu des princes qui ont écrit contre les superstitions et les usurpations de la cour de Rome, comme Jacques Ier d’Angleterre, et quelques princes d’Allemagne. Mais aucune tête couronnée, excepté le héros dont je parle, n’a osé attaquer le poison dans sa source, non pas même le grand empereur Frédéric II, qui résista avec tant de courage aux persécutions, aux fourberies des papes, et au fanatisme de son siècle.



DISCOURS


DE L’EMPEREUR JULIEN


Traduit par M. le marquis d’Argens.


Il m’a paru convenable d’exposer à tous les yeux les raisons qui m’ont persuadé que la secte des Galiléens est une fourberie malicieusement inventée pour séduire les esprits faibles, amoureux des fables, en donnant une fausse couleur de vérité à des fictions prodigieuses.

Je parlerai d’abord des différents dogmes des chrétiens, afin que si quelques-uns de ceux qui liront cet ouvrage veulent y répondre, ils suivent la méthode établie dans les tribunaux, qu’ils n’agitent pas une autre question, et qu’ils n’aient pas recours à une récrimination inutile, s’ils n’ont auparavant détruit les accusations dont on les charge, et justifié les dogmes qu’ils soutiennent. En suivant cette maxime, leur défense, si elle est bonne, en sera plus claire, et plus capable de confondre nos reproches.

Il faut d’abord établir d’où nous vient l’idée d’un Dieu, et quelle doit être cette idée. Ensuite nous comparerons la notion qu’en ont les Grecs avec celle des Hébreux ; et après les avoir examinées toutes les deux, nous interrogerons les Galiléens, qui ne pensent ni comme les Grecs, ni comme les Hébreux. Nous leur demanderons sur quoi ils se fondent pour préférer leurs sentiments aux nôtres, d’autant qu’ils en ont changé souvent, et qu’après s’être éloignés des premiers, ils ont embrassé un genre de vie différent de celui de tous les autres hommes. Ils prétendent