Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome28.djvu/263

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


EXTRAIT D'UN JOURNAL. 253

aux Mémoires de l'abbé de Montgon*, par son valet de chambre, laquelle sera des plus curieuses; elle sera ornée de culs-de-lampe. Les Mémoires de miss Farington sont sous presse pour l'amusement des dames.

��EXTRAIT D'UN JOURNAL

DE LA COUR DE LOUIS XIV**.

��(3 avril 4684.) Le roi, à son lever, parla sur les courtisans qui ne fai- saient point leurs pàques, et dit qu'il estimait fort ceux qui les faisaient bien; qu'il les exhortait tous à y songer bien sérieusement, et qu'il leur en saurait bon gré ^

(7 avril.) Le roi envoya le duc de Cliarost chez M"" de Rohan, qui se mourait, pour tâcher de lui faire écouter les gens qui lui parleraient de clian- ger de religion-.

(4 mai.) On apprit de Paris que Mademoiselle avait défendu à M, de Lauzun de se présenter devant elle, qu'il n'avait répondu à ses ordres que par une révérence, et s'en était allé au Luxembourg^.

(29 mai.) Le roi apprit la mort de .AI"" la duchesse de Richelieu, dame d'honneur de madame la daupliine, et Sa iMajesté voulut dès le soir même donner la charge à M""' de .Maintenon, (jui la refusa fort généreusement et fort noblement.

( 30 mai.) Madame la dauphine alla dans la chambre de M™* de IMaintenon la prier d'accepter la charge de dame d'honneur; elle reçut avec respect des propositions si obligeantes, mais elle demeura ferme dans sa résolution. Elle

1. Heureux ceux qui les font bien ! Mais ce bon gré fait quel- quefois des hypocrites.

2. Ils n'y réussirent pas.

3. Ce sont là de grandes anecdotes.

k. Ces deux adverbes joints font admirablement***.

  • Le Recueil des Lettres et Mémoires écrits par M. Vabbé de *** se composait

d'un volume en 1732. Il s'accrut bientôt de sept autres volumes. (G. A.)

■** Il m'a semblé que, dans une édition des OEuvres de Voltaire, ce qu'il avait écrit faisait texte; j'ai donc cru pouvoir sans inconvénient, et même avec raison, réserver pour les notes de Voltaire le caractère employé ordinairement pour le texte. (B.)

      • C'est un vers de Molière, Femmes savantes, III, i.

�� �