Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome3.djvu/395

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ACTE PREMIER




Scène 1



La scène est dans la ville de Los-Reyes autrement Lima.

Alvarès, Gusman.



Alvarès.

Du conseil de Madrid l’autorité suprême
Pour successeur enfin, me donne un fils que j’aime.
Faites régner le prince et le dieu que je sers,
Sur la riche moitié d’un nouvel univers :
Gouvernez cette rive en malheurs trop féconde,
Qui produit les trésors et les crimes du monde ;
Je vous remets, mon fils, ces honneurs souverains
Que la vieillesse arrache à mes débiles mains.
J’ai consumé mon âge au sein de l’Amérique,
Je montrai le premier au peuple du Mexique
L’appareil inouï, pour ces mortels nouveaux,
De nos châteaux ailés qui volaient sur les eaux :
Des mers de Magellan jusqu’aux astres de l’Ourse,
Cortez Herman, Pizaro ont dirigé ma course ;