Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome32.djvu/613

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

SUPPLÉMENT A.UX ŒUVRES EN PROSE. 603

Les soldats se mettent à genoux quand ils tirent : apparem- ment pour demander pardon du meurtre.

Les protestants de la Silésic proposèrent au roi de Prusse d'égorger les catholiques. « Mais Si eux, vous? — Oh 1 cela est bien différent : notre religion est la véritable. »

Leibnitz, près d'être jeté dans la mer, tire un chapelet. « Oh ! il n'est pas juste de le noyer, puisqu'il n'est pas hérétique. »

Richelieu.

André Duchesne avait d'abord dans ses recherches fait la gé- néalogie de la maison de Richelieu, qui descendait d'un bâtard d'un évoque de Poitiers (sous Louis XI) et d'une fille d'un apothi- caire, nommée Genouillac, famille fort étendue à Poitiers.

Quand le cardinal de Richelieu fut rentré au Conseil, en 1624, Duchesne fit une autre généalogie : il fit descendre le cardinal d'une Laval, mais il fut détrompé. Il voulut se rétracter, mais le cardinal J'en empêcha.

Le cardinal de Richelieu était fils de François Duplessis de Richelieu, roué en effigie à Chatellerault pour avoir assassiné le sieur de Mouzon.

Il est faux que ce François de Richelieu ait été envoyé à Cra- covie par Charles IX, comme le dit Aubery.

François de Richelieu, ayant eu peine à obtenir des lettres d'abolition de Henri III, se maria avec Suzanne de La Porte, fille de François de La Porte, avocat.

Il eut trois fils : Henri, tué en duel ; Alphonse, le chartreux, et le cardinal Armand-Jean. Celui-ci, étant à l'académie, était faible et hargneux, hautain, querelleur. On lui conseilla de se faire prêtre, de peur d'être tué.

Françoise, sœur du cardinal, mariée d'abord à Jean de Pim- peau, devenue veuve, se fit faire un enfant par Vignerot, joueur de luth, fils d'un garde-chasse, et l'épousa; il acheta la terre de Pontcourlay.

La fille de ce René de Vignerot, nommée Marie, fut mariée au sieur de Combalet, neveu du connétable de Luynes. Elle fut duchesse d'Aiguillon femelle 1 , et n'eut point d'enfants. C'était celle dont le cardinal était amoureux.

1. C'est le mot qu'on lit sur la copie.

�� �