Page:Von Moltke - La Guerre de 1870.djvu/322

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


314 LA GUERRE DE 1870. I faire la trouée dans la direction du sud et, après une longue délibération, on convint qu’on ferait une sortie en masse afin de forcer les lignes d’investissement au nord. Là le r11isseau de Morée offrait, il est vrai, quelque pro- tection `à l’enncmi, mais seulement tant que les cours d’eau ne seraient pas couverts d’une épaisse couche de glace. En outre, il n’y avait, sur une étendue de 45 kilo- mètres, que trois corps allemands présentant un effectif de 81 200 hommes. Pour préparer la sortie on fit élever, le 13, 'plusieurs ouvrages en terre entre Bondy et la Courneuve, l’artillerie des forts du front nord fut renforcée et le Mont-Avron garni de batteries. On distribua aux troupes 90 cartouches et six jours de vivres par homme, quatre jours de four- rage par cheval. On n’emporterait pas les sacs, mais les couvertes de campement pourraient servir a se garantir la poitrine. On fixa le 19, p11lS le 21, comme date de la sortie. , De la sorte l’armée d`investissement n’avait presque pas été inquiétée pendant la plus grande partie du mois de décembre. Les troupes étaient régulièrement nourries; elles avaient de bons effets d’hiver, l’administration des postes fort active leur apportait d’abondants envois du pays; aussi leur état sanitaire était-il fort satisfaisant. Les dispositions que prenait l’ennemi, en vue d’une nou- velle entreprise, n’échappaient pas a l'attention de l’assié« _ geant. On apprit aussi par des transfuges qu’une sortie se préparait. Le 20, les postes d`observation annoncèrent que des forces considérables se massaient _à Merlan et à Noisy-Ie-Sec et le 21, de très grand matin, la 2° division d’infanterie de la garde vint prendre position aux points de passage du ruisseau de Morée, sur l’ordre du général sn