Page:Walpole - Le chateau d'Otrante, partie 1, trad Eidous, 1767.djvu/6

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
vj
PRÉFACE.

ce n’eſt que la méfiance de ſes talens & la nouveauté du ſujet qui l’ont obligé d’en agir ainſi ; il eſpère qu’on lui pardonnera aiſément cette faute. Il ſoumet ſon Ouvrage au jugement impartial du Public : réſolu de le laiſſer dans l’obſcurité s’il le déſaprouve, & de ne point l’avouer à moins qu’on ne l’aſſure qu’il peut le faire ſans rougir.

Rien n’eſt ſi difficile que de concilier enſemble les deux genres de Romans, je veux dire, l’ancien & le moderne. Dans le premier, tout n’eſt qu’imagination & défaut de vraiſemblance : dans le ſecond, on ne s’attache