Page:Widor - Initiation musicale.djvu/20

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
INITIATION MUSICALE

vus de coulisses (trompettes et cors), on a d’abord use d’un système de clefs inspiré de celui des instruments à vent en bois, système médiocre que fit bientôt abandonner l’invention du PISTON, lequel abaisse l’étendue de l’instrument en augmentant sa longueur : 1er piston : toute la série harmonique abaissée d’un demi-ton ;

2e piston : toute la série abaissée d’un ton ;

3e piston : toute la série abaissée d’un ton et demi ;

4e piston : toute la série abaissée de deux tons[1].

Nous disons toute la série : c’est vrai théoriquement ; mais, dans la pratique, nos lèvres n’arrivent à faire sortir d’un tube ni le grave ni l’aigu. Ainsi, dans la gamme chromatique du trombone (ci-dessus), le mi grave n’est pas la fondamentale, mais seulement son premier harmonique. Quant à l’aigu, je le répète, dépasser le son 10 est dangereux ou impossible.

  1. Ce 4e piston n’est pratiqué que sur les Saxhorns-Basses ou Tubas.