Page:Winslow - Le livre de ménage, 1868.djvu/19

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’est pas destinée à être corrigée.


Gâteaux.

17

_ I , 4» V , * ’ » * * „ , *

c/mb Taux, un IUiutne ou une irritation de la Gorge, pouvant être guéris par uu simple remède comme “Brown’s Bronchial Troches,” taudis qu’une négligonce peut avoir dos suites dangereuses. Dans les affections des Bronches, l’Asthme, Catarrhe et toux phtisique» ces trocliisques sont employés avec succès et produisent souvent un soulagement subit. Les orateurs et les chautours les apprécieront comme un remède excellent pour éclaircir la voix et faciliter une prononciation distincte.

... , . t i

Procurez voue seulement ■

> “ BROWN’S BRONCHIAL TROCHES.”

“Je n’ai jamais changé d’opinion depuis le premier essai, si ce n’est que maintenant je les apprécie encore davantage. ’ . Rbv. Hesry Ward Bekchkk.

Pour les affections do la Gorge, c’est un spécifique. N. P. WILLIS.

“Une élégante combinaison pour la toux.” Dr. G. F. Bigwlow, Boston.

“ Je recommande leur emploi aux orateurs publics.” , • * ItKV. E. H. Ohapin.

‘ J’ai souffert d’une affection des Bronches pendant l’hiver dernier, et je n’ai trouvé do soulagement que dans vos BRONCHIAL TROCIIES. Rev. C. H. Gardxer. *

Principal du Gardner Institute, 34 W. 3d St., New York. “ Soulagement presque subit dans la respiration pénible particulière Ji l’astlime.” Rsv. A. C. Egglestox, New Yoilt. EXTRAITS DE TEMOIGNAGES D>ANGLETERRE. “ J’ai obtenu plus da soulagement des Trochisqves que de toute autre chose que j’aie jamais essayé.”

  • ’ Brookhocsb Bowlkr,

Premier ténor de l’Association d’Opêra, Londres. “ J’ai fait usa ; e de vos Trochisqxtcs et puis témoigner de leur efficacité.” Chas. Slomax. improvisateur anglais.

  • Les Trochisqce3 donnent la plus grande satisfaction.”

T. W. R. Les,

Rédacteur da Loughborough Monitor, Angleterre. “ Tré3 efficaces pour éclaircir la voix quand on est forcé de chanter tout en souffrant d’un rhume,”

Aixslky Cooke,

du Royal Opéra Italien, Londres.

Melle Looisa Ptkb de l’Opera Italien de Londres fait mention des “ TnocnifqrKs” en termes très flatteurs. Elle en fait constamment usage pour éclaircir et renforcer sa voix.