Poésies de Benserade/Embrassant ses petits, le singe s’en défait

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

ÉPIGRAMME


Embrassant ses petits, le singe s’en défait,
Par une tendresse maudite.
À force d’applaudir soi-même à ce qu’on fait,
L’on en étouffe le mérite.



Attention : la clé de tri par défaut « Embrassant ses petits le singe sen defait » écrase la précédente clé « embrassant ses petits, le singe s'en defait ».