Poésies de Benserade/J’avois brisé mes fers

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Poésies de Benserade, Texte établi par Octave UzanneLibrairie des bibliophiles (p. 54).

Autres.


Javois brisé mes fers, et juré hautement
Que l’ingrate Philis ne feroit plus ma peine,
Mais en la revoyant, j’ay renoüé ma chaîne,
Et rompu mon serment.

Aussi, ce fut un jeu que mon ressentiment,
Philis a sur mes sens conservé sa victoire,
Et je n’avois juré que pour avoir la gloire
De rompre mon serment.

Attention : la clé de tri par défaut « J’avois brisé mers fers » écrase la précédente clé « j'avois brise mes fers ».