Différences entre versions de « Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 3.djvu/312 »

Sauter à la navigation Sauter à la recherche
m
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page corrigée
+
Page validée
En-tête (noinclude) :En-tête (noinclude) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
{{nr||— 309 —|{{sc|[clocher]}}}}
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
qui consiste à planter un clocher à base octogone sur une énorme construction barlongue, n’est pas heureux, car il n’y a pas de transition entre les soubassements appartenant à l’église et la tour. L’œil, ne devinant pas la coupole à l’extérieur, ne peut comprendre comment une tour prismatique porte sur un parallélogramme.
 
qui consiste à planter un clocher à base octogone sur une énorme construction barlongue, n’est pas heureux, car il n’y a pas de transition entre les soubassements appartenant à l’église et la tour. L’œil, ne devinant pas la coupole à l’extérieur, ne peut comprendre comment une tour prismatique porte sur un parallélogramme.
   
[[File:Clocher.Roulet.4.png|300px|center]]
+
[[Fichier:Clocher.Roulet.4.png|300px|centré]]
   
 
{{ancre|Obasine}}Nous trouvons, au contraire, ces transitions habilement ménagées dans le clocher central de la petite église d’{{DRAFL2|O|Obasine|Obasine}} (Corrèze). La coupole de la croisée, à {{DRAFL2|O|Obasine|Obasine}}, est toute périgourdine, portant sur quatre arcs doubleaux et des pendentifs ; sur cette coupole s’élève un clocher {{tiret|octo|gonal}}
 
{{ancre|Obasine}}Nous trouvons, au contraire, ces transitions habilement ménagées dans le clocher central de la petite église d’{{DRAFL2|O|Obasine|Obasine}} (Corrèze). La coupole de la croisée, à {{DRAFL2|O|Obasine|Obasine}}, est toute périgourdine, portant sur quatre arcs doubleaux et des pendentifs ; sur cette coupole s’élève un clocher {{tiret|octo|gonal}}
33 648

modifications

Menu de navigation