« Page:Revue des Deux Mondes - 1829 - tome 1.djvu/21 » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
m
Utilisation du modèle {{M.}}
(Pywikibot touch edit)
m (Utilisation du modèle {{M.}})
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
nation, satisfaire à ses besoins, favoriser son commerce et son industrie, voilà ce qui a conduit M. Canning au développement des idées constitutionnelles en Europe et en Amérique ; voilà ce qui porte M. de Metternich à maintenir le ''statu quo''. Du moment que le bien-être de l’Angleterre ou de l’Autriche exigera une politique différente, il sera du devoir d’un ministre habile d’entrer franchement et sans hésiter dans la route que les circonstances mêmes lui indiqueront.
nation, satisfaire à ses besoins, favoriser son commerce et son industrie, voilà ce qui a conduit {{M.|Canning}} au développement des idées constitutionnelles en Europe et en Amérique ; voilà ce qui porte {{M.|de Metternich}} à maintenir le ''statu quo''. Du moment que le bien-être de l’Angleterre ou de l’Autriche exigera une politique différente, il sera du devoir d’un ministre habile d’entrer franchement et sans hésiter dans la route que les circonstances mêmes lui indiqueront.


Nous nous proposons, dans un prochain numéro, d’appliquer notre doctrine à la situation politique des principaux états qui fixent en ce moment l’attention du monde. Après avoir constaté les besoins et les intérêts de chaque peuple, il sera facile de juger si la marche de son gouvernement est en harmonie avec ses besoins et ses intérêts. Peut-être trouvera-t-on plus d’une fois qu’il y a eu quelque exagération dans la censure et dans les éloges, dans l’approbation comme dans le blâme.
Nous nous proposons, dans un prochain numéro, d’appliquer notre doctrine à la situation politique des principaux états qui fixent en ce moment l’attention du monde. Après avoir constaté les besoins et les intérêts de chaque peuple, il sera facile de juger si la marche de son gouvernement est en harmonie avec ses besoins et ses intérêts. Peut-être trouvera-t-on plus d’une fois qu’il y a eu quelque exagération dans la censure et dans les éloges, dans l’approbation comme dans le blâme.
73 239

modifications

Menu de navigation