Traité élémentaire de la peinture/080

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Deterville, Libraire (p. 65-67).


CHAPITRE LXXX.

Quelle partie du reflet doit être plus claire.


Le reflet sera plus clair et plus vif dans la partie qui recevra sa lumière entre des angles plus égaux ; par exemple, soit le centre de la lumière N, et que A B soit la partie éclairée du corps A B C F E D, de laquelle la

Léonard de Vinci - Traité élémentaire de la peinture p138 F 5.png


lumière soit réfléchie et renvoyée tout autour de la concavité opposée du même corps, qui n’est point éclairé de ce côté-là. Supposons aussi que cette lumière qui se réfléchit en F soit portée entre des angles égaux, ou à-peu-près égaux : le reflet E n’aura point les angles si égaux sur la base que le reflet F, comme on le peut voir par la grande différence qu’il y a entre les angles E A B et E B A. Ainsi le point F recevra plus de lumière que le point E, et le reflet F sera plus éclatant que le reflet E, parce que, quoique les angles F et E aient une même base, les angles opposés au point F sont plus semblables entre eux que les angles opposés au point E. D’ailleurs, selon les règles de la perspective, le point F doit être plus éclairé que le point E, parce qu’il est plus près du corps lumineux A B, dont ils reçoivent la lumière.