100%.png

Vingt-quatre heures d’une femme sensible/Lettre 38

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Librairie de Firmin Didot Frères (p. 122-123).



LETTRE XXXVIII.


----



L’amour !… Qu’est-ce que l’amour ?… Un caprice, une fantaisie, une surprise du cœur, peut-être des sens ; un charme qui se répand sur les yeux, qui les fascine, qui s’attache aux traits, aux formes, aux vêtements même d’un être que le hasard seul nous fait rencontrer. Ne le rencontrons-nous pas ? rien ne nous en avertit, ne nous trouble ;… nous continuons de vivre, d’exister, de chercher des plaisirs, d’en trouver, de poursuivre notre carrière comme si rien ne nous manquait !… L’amour n’est donc pas une condition inévitable de la vie, il n’en est qu’une circonstance, un désordre, une époque… que dis-je ? un malheur ! une crise… une crise terrible ;… elle passe, et voilà tout.


----