Abrégé du dictionnaire grec-français/Ο

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  Ξ
Π  ►

Ο, ὁ (ὃ μικρόν) omicron (propr. o petit, c. à d. bref, p. opp. à ὦ μέγα) 15e lettre de l’alphabet grec. Comme chiffre ο’ = 70 ; ,ο = 70000.

ὀ- ou ὁ-, préfixe marquant l’union.

ὁ, ἡ, τό (gén. τοῦ, τῆς, τοῦ ; dat. τῷ, τῇ, τῷ ; acc. τόν, τήν, τό ; plur. nom. οἱ, ἀἱ, τά ; gén. τῶν pour les trois genres ; dat. τοῖς, ταῖς, τοῖς ; acc. τούς, τάς, τά ; duel nom.-acc. τώ, τά, τώ, att. τώ pour les trois genres ; gén.-dat. τοῖν, ταῖν, τοῖν, att. τοῖν pour les trois genres) primitiv. pronom démonstratif (en ce sens accentué ὅ, ἥ, τό ; plur. οἵ, ἀἵ, τά), postér. chez les Att. article : A pronom démonstratif dans Homère et les Tragiques, qqf. en prose att. : 1 devant un subst. : τελεύτησεν δέ τὸν ὅρκον, Il. après qu’elle eut achevé de prononcer ce serment ; en un sens emphatique : τὸν Χρύσην ἠτίμησε, Il. ce vénérable Khrysès il l’a outragé ; Νέστωρ ὁ γέρων, Il. Nestor, ce vénérable vieillard || 2 sans substantif. comme ὅδε, οὗτος, ἐκεῖνος : Κύρος δίδωσι Κλεάρχῳ μυρίους δαρεικούς· ὁ δὲ λαβών, etc. Xén. Cyrus offre à Cléarque dix mille dariques ; celui-ci les ayant prises, etc. ; καὶ τὸν οὐκ ἐκλύσεται, Eschl. et celui-ci il ne le lâchera pas || 3 après le subst. devant un ou plusieurs mots qui déterminent ce subst. : Τρώεσσιν ἀνάξειν τιμῆς τῆς Πριάμου, Il. devoir régner sur les Troyens avec la puissance (litt. celle) de Priam ; ἄντυγες αἱ περὶ δίφρον, Il. les cercles qui entourent le char (litt. ceux autour du char) || 4 dev. le pron. possess. : τὸ σὸν μένος, Il. ta force, litt. cette force qui est tienne || 5 dev. le pronom démonstr. ὁγε : ᾗ ρ’ ὅγ’ ὁ λυσσώδης ἡγεμονεύει Ἕκτωρ, Il. là où commande celui-ci, je veux dire le furieux Hector || 6 dev. un adv. au sens d’un adj. : κάρτιστος ἀνδρῶν τῶν τότε, Il. le plus brave d’entre ceux des mortels qui vivaient alors || 7 joint à μέν et δέ sans adjonction d’un subst. : ὅ μέν..., ὅ δέ, celui-ci..., celui-là ; οἵ μέν..., οἵ δέ, ceux-ci..., ceux-là, etc. ; οἵ μὲν αὐτῶν ἐτόξευον, οἵ δ’ ἐσφενδόνων, Xén. les uns lançaient des flèches, les autres lançaient des pierres au moyen de frondes ; ἡ στρατιὰ ἢ μὲν πρὸς τὴν πόλιν ἐχώ ρουν, ἢ δὲ πρὸς τὸ σταύρωμα, Thc. l’armée s’avançait en partie vers la ville, en partie vers la palissade ; joint seul. à δὲ (ὅ δὲ, οἵ δὲ, etc.) sans que ὅ μὲν précède, au sens de : mais lui, mais eux, etc. : λύκος ἀμνὸν ἐδίωκεν· ὅ δὲ εἰς ναὸν κατέφυγε, Es. un loup poursuivait un agneau ; mais celui-ci se réfugia dans un temple ; précédé de καί : καὶ ὅς, καὶ ἥ, καὶ οἵ, ou dans la propos. inf. καὶ τόν, καὶ τήν, etc. : καὶ τὸν κελεῦσαι δοῦναι, Xén. et celui-ci commanda de donner (la coupe) ; particul. dans les locut. τὸν καὶ τόν, tel et tel ; τὸ καὶ τό, τὰ καὶ τά, ceci et cela ; abs. au sens adv. : τοῦ, c’est pourquoi, à cause de cela ; τῷ, c’est pourquoi, aussi ; acc. τό, à cause de cela ; τὸ μὲν..., τὸ δέ, propr. en ce qui regarde l’un..., en ce qui regarde l’autre ; d’où adv. d’une part..., d’autre part ; une fois..., alors ; τὰ μὲν..., τὰ δέ, m. sign. ; avec idée de temps : τὸ μέν (τὰ μέν), τὸ δέ (τὰ δέ) Hdt. tantôt..., tantôt ; avec idée de lieu : τὸ μὲν τῇ, τὸ δὲ τῇ, Xén. avec idée de mouvement vers un but, là, là-bas ; τῇ μὲν..., τῇ δέ, d’une part..., d’autre part ; avec des prépos. : ἐκ τοῦ, épq. ἐκ τοῖο, à partir de là, désormais, après cela, depuis, le jour, τὸ γένος, la race ; ὁ Κύρος, Cyrus ; . όαρίζω (• ή Ελλάς, la Grèce ; ή Αττική, l’Attique : ό I vivre ci Νείλος, le Nil ; ό Όλυμπός, l’Olympe II 2 de- ’[ || 2 p. e vant tout, mot (nom ou verbe.) employé en un sens absvlu : έγώ είμι ό ομάς σψζων, XÉN. (le chien dit aux brebis) : je suis celui qui vous garde, c’est moi qui vous garde || 3 au même sens devant une propos, entière : ότι μεν δή δεί βοηθεΐν πάντες έγνώκαμεν, κα’ ροηθήσομεν, τό δέ όπως, τούτο λέγε, DÉM. qu’il faille porter secours, nous le savons tous et nous porterons secours, mais com­ ment ? dis-le H II devant un substantif ou un pronom au gén. : i avecjin n. propre : Ηρακλής ά Αιός, Hèraklès, le fils de Zeus ; Il 2 Îarlicle au neutre dev. un gén. marque le fait d’avoir rapport à, de concerner, d’appartenir à : τά τής πόλεως, ce qui con­ cerne l’Elat, les affaires de l’Etat ; τά τών ’Κλλήνων, ce qui concerne les Grecs, leurs affaires, leur puissance, etc. ; en ce sens avec un pron. possessif : τό έμόν, τό σόν, ce qui me (ou te) concerne, ce qui m’ (ou V) appartient ; d’où ma personne, ta personne Il III devant un subst. au dat. : ο’ι Μαραθώνι καί Σαλαμϊνι, DÉM. les hommes de Marathon et de Salamine ; τά φύσει, ATT. ce qui est de la na ! ure || IV devant un mot invariable (préposition, adverbe, etc.) : 1 prépos. : οί èv πολει, ceux qui se trouvent dans la ville ; ol σόν τινι, ceux qui sont de la suite de qqn, ses proches, ses partisans ; ο’ι άμφι τινα, οι περί τινα, les compagnons, partisans, disci­ ples, amis de qqn -, et poster, la personne elle-même (ν. άμφι, περί) ; particul. avec l’article au neutre • τό παρ’ ελπίδα, THC ce qui arrive contre l’attente, l’imprévu ; τό καθ’ ήμέραν, THC . les besoins quotidiens ; τά παρ’ έμοι, XÉN. les avantages que l’on trouve auprès de moi || 2 adv. : ol vûv, ceux qui vivent maintenant ; ο’ι πάλαι, les hommes d’autrefois, etc. ; avec un subst. après l’article et l’adverbe : ol τότε άνθρωποι, les hommes d’alors ; ή άνω πόλις, la haute ville ; qqf. avec omission du subst. : ή αδριον (s. e. ήμερα) le jour du lendemain ; de même : τό πριν, le temps d’auparavant, auparavant ; τό πρώτον, en premier lieu, d’abord ; au gén. - . έκ του παραχρήμα, άπό του παραχρήμα, aus sitôl, sur-le-champ ; τά νόν, maintenant ; τά λοιπά, à l’avenir (ι>. λοιπός) [cf. sscr. masc. sa, fém. sa, neutre tad = grec τό pour

  • τόδ, lat.

-tud dans istud]. 1 6, ή, τό, pron. démonstr. [ν. ό, ή, τό). 2 δ, fj, τό, gén. του, της, του, etc. ; pl. τοι, ταΐ, τ*, pron. relat. (seul, dans Hom. Hdt. et les Trag.) qui, que : μΰθον. ô δή τετε­ λεσμένος εστίν, Γι., la parole qui maintenant est accomplie ; Κανδαόλης τον ο’ι "Ελληνες Μυρσίλον όνομάζουσιν, HDT. Kandaulès que les Grecs nomment Myrsilos ; θεοί τοί Όλυμ- πον έχουσι, OD. les dieux qui occupent l’Olympe. 3 6, neutre du pron. relat. ός, ή, ό. ad, interj. cri dt douleur, δαρ, δαρος (ή) (gén. pl . όάρων, contr. au dat. fi. épq. όόρεσσι, p. όαρεσσι) compagne, épouse p. *σΡόσαρ, cf. lat. soror]. όαρίζω (seul. prés, et impf. épq. όάριζον) 1 t commerce intime : τινί, avec qqn rl. eauser, jaser [δαρ]. όαριστής, oû (ό) qui vil en commerce intime avec, compagnon familier ; p. ext. familier avec [όαρίζω]. όαριστνς, Οος (ή) 1 commerce intime, rela­ tions H 2 troupe de gens qui vivent ou agis­ sent, ensemble : προμάχων όαριστός. II. troupe des guerriers du premier rang ; πό­ λεμον όαριστύς, II. rapports, c. à d. lois ou habitudes de la guerre [όαρίζω]. δαρος, ου (ό). d’oi-d. au plur. commerce in­ time ; p. ext. relations familières [δαρ]. δασις (ή) oasis, région fertile d’un désert icopte ouahsi, arabe wah]. «λίσκος, ου (ά) 1 petite broche à rôtir || 2 monnaie de fer oit de cuivre qui portait l’empreinte d’une broche [όβελός]. όβκλός, oû (ό) I broche à rôtir || II p. anal. 1 obélisque || 2 signe critique consistant en une raie simpde (—) ou interlinéaire entre deux points * pour marquer les fautes d’un manuscrit. όβολός, oû (ol obole : 1 monnaie athénienne valant 1/6 de ta drachme attique (15 centimes ) et pesant 72 centigrammes || 2 me-. sure athénienne équivalente ά 1/6 d’un chéni ce. ό6ολοστατ«ο-ώ, prêter a usure (propr. peser des oboles) [όβολοστάτης]. όδολο-στατης, ου (ό) usurier [όβελός, ’ ίστημι], δδρια, ων (τά) petits des animaux sauvages, όδρίκαλα, ων (τά) c. le préc. όδριμο-εργός, ός, όν, qui agit avec force ou violence, p>articul. hardi, audacieux, ter­ rible [δβριμος, έργον], όδριμο-πατρα, ion. οδριμοΊΐατρη, ης, adj. f. au père robuste ou puissant [ό’βριμος, πατήρ]. δδριμος, ος ou η, ον, fort, robuste, vigou­ reux [ό prosth. R. Βρι, être pesant, être fort ; cf. βρίθω, βριθός, etc.). όγδοαιος, α, ov, qui vient ou se fait le 8’ jour [όγδοος]. όγδοάς, άδος (ή) groupe de huit, huitaine [όγδοος], όγδόατος, η, ov, poét. c. ό’γδοος. όγδοήκοντα (οΊ, αί, τά) η. de η. indécl. quatre-vingts [όγδοος]. όγδοήκοντα-τΛλαντος, ος, ον, de 80 talents [όγδοήκ. τάλαντον]. όγδοηκοντούτης, ης, «ς, âgé de 80 ans [όγδοήκοντα, έτος], όγδοηκοστός, ή, όν, quatre-vingtième [όγδο­ ήκοντα] . δγδοος, η, ον, huitième [οκτώ], όγδώκοντα, c όγδοήκοντα. 8·γ«, TJye, τόγ«, gén. τοΰγι, τήσγι, τοΰγχ, etc. I pron. démonstr. celui-ci, celle-ci, ceci ; Il II adi>. 1 dal. τήγε, justement ici, précisément en ce lieu || 2 acc. neutre τόγε, justement pour ce motif [o démonstr. γε], όγκΑομαι-ώμαι, braire, όγκηθμός, oû (ό) braiement [όγκάομαι], όγκηρώς, au cp. -ότερον, adv. avec enflure c. à d. avec orgueil, δγχησις, «ως (ή) c.- όγχηθμός. Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/607 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/608 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/609 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/610 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/611 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/612 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/613 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/614 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/615 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/616 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/617 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/618 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/619 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/620 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/621 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/622 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/623 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/624 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/625 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/626 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/627 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/628 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/629 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/630 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/631 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/632 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/633 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/634 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/635 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/636 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/637 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/638 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/639 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/640 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/641 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/642 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/643 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/644 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/645 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/646 Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/647