75%.png

Analyse du Kandjour/Le Dulva/06

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Csoma de Körös
Traduction par Léon Feer.
Texte établi par Musée Guimet, Paris (Tome 2p. 188-189).
VOLUME VI — (Cha)

Ce volume renferme 22 livres et 431 feuilles.

Continuation du sujet (commencé vers la fin du cinquième volume) intitulé :

1 Voir une histoire semblable dans le dictionnaire d’Ainsworth au mot Hegesius dans l’Index nom. prop. « Hégésias, philosophe de Cyrène, qui décrivait les misères de la vie avec tant d’éloquence que plusieurs se tuèrent eux-mêmes pour en être affranchis ; à cause de quoi Ptolémée lui ordonna de ne plus discourir sur ce sujet ». (Note de Csoma)

2 Voir ci dessus volume III feuille 239 (page 46). (L. F.)

3 Le reste du volume et même les volumes suivants peuvent être considérés comme un développement, un commentaire du « Traité sur l’émancipation », c’est-à-dire du Pratimoxa. C’est une question « Action de causer des divisions parmi les prêtres. » — Efforts de Lhas-byin pour entraîner les disciples de Çâkya dans son parti.

Feuille 34. — Çâkya visite KauçambJti et s’installe dans le Gdangs-cangi /i kim-dgah-ra-va (sk. Ghosavatyârâinci). — Histoires de mécontentement. — Les disciples de Çâkya, parce qu’ils sont de différentes tribus, familles, maisons etc., sont assimilés à un ramassis de feuilles de toute espèce tombées des arbres pendant l’automne et emportées ensemble par le vent.

Feuilles 57-61. — On prétend que les prêtres de Çâkya ont tant d’habits que, pour chaque occupation ils font usage d’un costume différent, et qu’ils prennent tant de temps pour s’habiller et se déshabiller qu’à peine leur en reste-t-il pour lire et étudier. Défense leur est faite d’avoir plus d’habits ou de vêtements qu’il n’est nécessaire. Règles diverses relatives au luxe des vêtements et des autres objets nécessaires aux prêtres, et aussi règles relatives au port et à l’abandon des vêtements religieux, de même qu’à l’action de les déposer en quelque lieu.

Feuilles 93 à 143. — Règles relatives au lavage des habits. — Relation de plusieurs histoires de la malpropreté des prêtres. — Naissance de Çâkya — Correspondance entre Gsal-Rgy^al, roi de Koçala, et ZAS-GiSANa, père de Çâkya.

Feuille 102. — Lettre de Zas-GtTSAng à Çâkym ; sa vie ; — il est invité ; — il visite son père. — Dialogue (versifié) entre eux. Folio 110-111. — Description delà manière dont la race Çâkya adopta le bouddhisme^^1.

Feuille 131. — Comment cinq cents parents de Çâkya expriment leur enthousiasme, leur dévotion et leur joie quand ils reçoivent l’enseignement religieux.

Du folio 375 au 431, qui finit le volume, il y a plusieurs histoires sur l’action d’amasser ou d’entasser des provisions ; sur le mensonge et la fausseté ; sur l’action de mépriser les autres et de les tourner en ridicule.

1 Répétition de ce qui a été dit ci-dessus vol. IV. (Voir p. 51 ci —dessus, note 1). (L. F.)

    non résolue de savoir si le Pratimoxa est un teKte dont les écrits qui viennent ensuite sont le commentaire, ou s’il est un résumé, une nomenclature des transgressions diverses exposées dans les divers cas ou Espèces qui font l’objet des récits placés à sa suite. (L. F.)