Anthologie de la littérature japonaise : des origines au XXe siècle

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Table des matières

I. 
Méthode suivie dans cet ouvrage 
 2
II. 
Coup d’œil sur l’histoire de la civilisation japonaise, dans ses rapports avec l’évolution littéraire 
 8

(Des origines au début du viiie siècle.)
I. LA POÉSIE 
 21
CHANTS PRIMITIFS 
 21
Exemples des plus anciennes outa 
 22
II. LA PROSE 
 24
LES NORITO (Rituels du Shinntô) 
 24
« RITUEL DE LA GRANDE PURIFICATION » 
 25

(710-784.)
I. LA PROSE 
 33
A. LES SEMMYÔ (Édits impériaux) 
 33
Édit pour l’avènement de l’empereur Mommou 
 33
B. LE « KOJIKI » (« Livre des choses anciennes ») 
 34
Livre Ier, récits fondamentaux de la mythologie japonaise : la naissance du monde ; Izanaghi et Izanami ; Izanaghi aux Enfers ; investiture des trois grandes divinités de la nature ; — la déesse du Soleil et le Mâle impétueux ; mythe de l’éclipse ; le monstre de Koshi ; — légende d’Oh-kouni-noushi ; le lièvre blanc d’Inaba ; visite au Pays inférieur ; abdication d’Oh-kouni-noushi ; — descente du Fils des dieux ; la malédiction du dieu des Montagnes ; Ho-déri et Ho-wori le palais du dieu de l’Océan ; le premier empereur. — Extraits du livre II (légende de Yamato-daké, mort de Tchouaï, conquête de la Corée) et du livre III (bonté de Ninntokou) 
 36
C. LES FOUDOKI (Descriptions de pays) 
 78
« IZOUMO FOUDOKI » : le Tirage du pays 
 79
II. LA POÉSIE 
 82
LE « MANYÔSHOU » (« Recueil d’une myriade de feuilles ») 
 84
Poèmes des « Cinq grands hommes du Manyô » : Hitomaro, Élégie sur le prince Hinami. — Akahito, Devant le mont Fouji. — Okoura, La misère. — Tabibito, Éloge du saké. — Yakamotchi, Lamentations d’un guerrier envoyé à la frontière 
 85

(794-1186.)
I. LA POÉSIE 
 100
A. LE « KOKINNSHOU » (« Poésies anciennes et modernes ») 
 100
Poésies des Rokkacenn (les « Six génies » du ixe siècle) : Hennjô, Narihira, Yaçoahidé, Kicenn, Ono no Komatchi, Kouronoushi. — Poésies de Tsourayouki et de ses collaborateurs. — Poésies d’auteurs divers 
 101
B. AUTRES ANTHOLOGIES 
 111
Poésies variées (d’empereurs, de hauts dignitaires, de dames d’honneur, de bonzes, etc.) 
 113
C. LA POÉSIE POPULAIRE (Imayô-outa
 136
L’Iroha 
 137
II. LA PROSE 
 138
A. LA CRITIQUE LITTÉRAIRE 
 138
PRÉFACE DU « KOKINNSHOU » 
 139
B. LES NIKKI (Journaux privés) 
 152
LE « TOÇA NIKKI » (« Journal de Toça »), de Tsourayouki 
 153
C. LES MONOGATARI (Récits) 
 164
a. LES ANCIENS CONTES 
 164
« TAKÉTORI MONOGATARI » (« Conte du Cueilleur de bambous »). — La branche de joyaux du mont Hôraï 
 165
« ICÉ MONOGATARI » (« Contes d’Icé »). — Voyage dans l’Est 
 169
« YAMATO MONOGATARI » (« Contes du Yamato »). — Le tombeau de la jeune fille d’Ounaï 
 173
b. LE ROMAN DE COUR 
 175
LE « GHENNJI MONOGATARI » (« Roman de Ghennji »), de Mouraçaki Shikibou. — Kiritsoubo. Mort de Kiri-tsoubo. La conversation d’une nuit de pluie. Ghennji voit pour la première fois Mouraçaki no Oué 
 175
c. CONTES POPULAIRES 
 191
LE « KONNJAKOU MONOGATARI » (« Contes d’il y a longtemps »). — Hiromaça visite Sémimarou 
 191
D. LES SÔSHI (Livres d’impressions) 
 194
LE « MAKOURA NO SÔSHI » (« Notes de l’oreiller »), de Sei Shônagon. — Chapitres principaux des quatre premiers livres : l’aurore du printemps ; l’exorciste ; Sei Shônagon confond Narimaça ; tableaux de la vie de cour ; listes de choses désolantes, fatigantes, détestables, palpitantes, égayantes, élégantes, discordantes, inquiétantes, inconciliables, rares, inutiles, mélancoliques, etc 
 195
E. LES RÉCITS HISTORIQUES 
 125
« EIGWA MONOGATARI » (« Récit de splendeur »). — Disparition de l’empereur Kwazan 
 225
« OH-KAGAMI » (« le Grand Miroir »). — Préface 
 228

(1186-1332.)
I. LA POÉSIE 
 232
A. RECUEILS OFFICIELS 
 232
Vers de Sanétomo 
 233
B. RECUEILS PRIVÉS 
 233
LE « HYAKOUNINN-ISSHOU » (« Cent poésies par cent poètes ») 
 234
II. LA PROSE 
 237
A. RÉCITS HISTORIQUES 
 233
« HEIKÉ MONOGATARI » (« Histoire des Taïra »). — Mort d’Anntokou 
 238
« GHEMMPEI SÉIÇOUÏKI » (« Grandeur et décadence des Minamoto et des Taïra »). — Pourquoi Sanémori se teignait les cheveux 
 241
B. ÉCRITS INTIMES 
 245
LE « HÔJÔKI » (« Livre d’une hutte de dix pieds »), de Kamo Tchômei 
 245

(1332-1392 ; 1392-1603.)
I. LA PROSE 
 267
A. OUVRAGES D’HISTOIRE 
 267
a. RÉCITS HISTORIQUES 
 267
LE « TAÏHÉIKI » (« Histoire de la Grande Paix »). — Le prince Ohtô s’enfuit à Koumano 
 268
b. HISTOIRE PHILOSOPHIQUE 
 272
LE « JINNÔ SHÔTÔKI » (« Succession légitime des divins empereurs »). — Le Pays des dieux ; le premier Père du peuple 
 272
B. SÔSHI 
 275
LE « TSOURÉ-ZOURÉ-GÔUÇA » (« Variétés des moments d’ennui »), de Kennkô Hôshi. — Premiers chapitres : sur l’homme, la femme, les enfants, la vie et la mort, l’habitation, etc. Autres passages divers : lés plaisirs, la piété, le saké ; réflexions, anecdotes, listes de choses, etc. 
 275
II. LA POÉSIE 
 302
LE DRAME LYRIQUE : LES NÔ 
 302
« HAGOROMO » (« La Robe de plumes ») 
 305
LA FARCE : LES KYÔGHENN 
 311
« SANNINN-GATAWA » (« Les Trois estropiats ») 
 312

(1603-1868.)
I. LA PROSE 
 318
A. LA PHILOSOPHIE 
 318
a. LES KANNGAKOUSHA (savants à la chinoise) 
 318
1. KAÏBARA EKIKENN. — Plaisir de la nature 
 319
« ONNA DAÏGAKOU » (« la Grande École des femmes ») 
 321
2. ARAÏ HAKOUCÉKI. — Mon grand-père ; premières études. — Oé Hiromoto. — La justice d’Itakoura Shighémouné 
 330
3. MOURÔ KYOUÇÔ. — Un octogénaire plantait. — Le Visage-du-matin 
 336
b. LES WAGAKOUSHA (savante à la japonaise) 
 341
1. KAMO MABOUTCHI. — La vieille langue 
 342
2. MOTOORI NORINAGA. — L’étude à la clarté de la neige et des lucioles. — Un livre faux. — Départ pour Yoshino 
 344
3. HIRATA ATSOUTANÉ. — Sur l’immortalité que donne la poésie 
 348
B. LE ROMAN 
 350
a. LE ROMAN DE MŒURS 
 351
SAÏKAKOU. — La retraite de la vieille femme 
 351
b. LE ROMAN HISTORIQUE, LE ROMAN ROMANESQUE ET LE ROMAN ÉPIQUE 
 354
1. LES JITSOUROKOU-MONO (Relations authentiques) 
 354
« ÔOKA MÉIYO SÉIDAN » (« les Glorieux jugements d’Ôoka »). — Entretien nocturne d’Ooka et du seigneur de Mito 
 354
2. LES KOUÇA-ZÔSHI (Livres de toute sorte) 
 357
TANÉHIKO. — Mitsou-ouji admire la fleur d’un quartier pauvre 
 358
3. LES YOMI-HON (Livres pour la lecture) 
 359
BAKINN. — La rencontre du lynx 
 360
c. LE ROMAN COMIQUE 
 365
IKKOU. — Aventure de deux bons aveugles et de deux mauvais plaisants 
 365
SAMMBA. — Le chapitre des domestiques 
 376
II. LA POÉSIE 
 381
A. LA POÉSIE LÉGÈRE 
 381
a. L’ÉPIGRAMME JAPONAISE (haïkaï) 
 381
Épigrammes des « Six sages » de la poésie haïkaï. — Epigrammes de Bashô. — Epigrammes des « Dix sages » de l’école de Bashô : Kikakou, Ranncetsou et autres. — Epigrammes d’auteurs indépendants : Onitsoura. — Derniers épigrammatistes : Tchiyo, Bouçon, etc 
 383
LA PROSE LÉGÈRE (haïboun). — Eloge du sac (Yokoï Yayou) 
 399
b. LA POÉSIE COMIQUE 
 400
Kyôka (poésies folles) et kyôkou (vers fous) 
 400
LA PROSE FOLLE (kyôboun). — Les Cinq Vertus du Bain public (Sammba) 
 404
B. LE THÉÂTRE 
 405
TCHIKAMATSOU MONNZAÉMON : « YOUGHIRI ». — Misère d’Izaémon 
 407
TAKÉDA IZOUMO : « TCHOUSHINNGOURA ». — Mort de Kammpei 
 411

(1868-1912.)
I. LA PROSE 
 430
A. LA PHILOSOPHIE 
 430
FOUKOUZAWA. — L’homme dans la nature 
 431
B. LE ROMAN 
 434
ROKWA. — Vie d’une Japonaise 
 435
C. LE THÉÂTRE 
 445
TAKAYAMA. — Takigoutchi repousse Yokobouyé 
 446
II. LA POÉSIE 
 449
Poésies de l’empereur, de l’impératrice, etc. 
 450

 455
16795-12-22

IMPRIMERIE DELAGRAVE
VILLEFRANCHE-DE-ROUERGUE