Bibliothèque historique et militaire/Histoire générale/Table

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
POLYBE.
Années 
Pages
454
à
483 
Chap. I. — Première expédition des Romains hors de l’Italie. — Messine est surprise par les Campaniens, et Rhégio par quatre mille Romains. — Rome punit cette dernière trahison. — Les Campaniens ou Mamertins, battus par Hiéron, préteur de Syracuse, implorent le secours des Romains et l’obtiennent, quoique coupables de la même perfidie que les Rhéginois. — Défaite des Syracusains et des Carthaginois. — Retraite de Hiéron 
 349
490
à
492 
Chap. II. — Matière des deux premiers livres qui servent comme de préambule à l’histoire de Polybe. — Jugement que cet historien porte sur Philinus et Fabius 
 352
491
à
492 
Chap. III.M. Octacilius et M. Valerius font alliance avec Hiéron. — Préparatifs des Carthaginois. — Siége d’Agrigente. — Premier combat d’Agrigente. — Second combat et retraite d’Annibal 
 354
493
à
496 
Chap. IV. — Les Romains se mettent en mer pour la première fois. — Manière dont ils s’y prirent — Imprudence de Cn. Cornélius et d’Annibal. — Corbeau de C. Duillius. — Bataille de Myle. — Petit exploit et mort d’Amilcar. — Siége de quelques villes de Sicile 
 357
498
à
499 
Chap. V. — Échec réciproque des Romains et des Carthaginois. — Bataille d’Ecnome. — Ordonnance des Romains et des Carthaginois. — Choc et victoire des Romains 
 360
498
à
499 
Chap. VI. — Les Romains passent en à Afrique, assiégent Aspis et désolent la campagne. — Régulus reste seul dans l’Afrique, et bat les Carthaginois devant Adis. — Il propose des conditions de paix qui sont rejetées par le sénat de Carthage 
 363
499 
Chap. VII. — Xanthippe arrive à Carthage ; son sentiment sur la défaite des Carthaginois. — Bataille de Tunis. — Ordonnance des Carthaginois. — Ordonnance des Romains. — La bataille se donne, et les Romains la perdent. — Réflexions sur cet événement. — Xanthippe retourne dans sa patrie. — Nouveaux préparatifs de guerre 
 365
499
à
500 
Chap. VIII. — Victoire navale des Romains, et tempête dont elle fut suivie. — Où les précipite leur génie entreprenant. — Prise de Palerme 
 368
500
à
503 
Chap. IX. — Autre tempête funeste aux Romains. — Bataille de Palerme 
 369
503
à
504 
Chap. X. — Les Romains lèvent une nouvelle armée navale, et concertent le siége de Lilybée. — Situation de la Sicile. — Siége de Lilybée. — Trahison en faveur des Romains découverte. — Secours conduit par Annibal. — Combat sanglant aux machines 
 370
504
à
505 
Chap. XI. — Audace étonnante d’un Rhodien, qui est enfin pris par les Romains. — Incendie des ouvrages. — Bataille de Drépane 
 373
505
à
507 
Chap. XII. — Junius passe en Sicile. — Nouvelle disgrâce des Romains à Lilybée. — Ils évitent heureusement deux batailles. — Perte entière de leurs vaisseaux. — Junius entre dans Éryce. — Description de cette ville 
 377
507
à
512 
Chap. XIII. — Prise d’Érecte par Amilcar. — Différentes tentatives des deux généraux l’un contre l’autre. — Amilcar assiège Éryce. — Nouvelle flotte des Romains, commandée par C. Luctatius. — Bataille d’Éguse 
 379
512
à
513 
Chap. XIV. — Traité de paix entre Rome et Carthage. — Réflexions sur cette guerre. — Sort des deux États après la conclusion de la paix 
 382
513 
Chap. XV. — Origine de la guerre des étrangers contre les Carthaginois. — Embarras que donne la conduite d’une armée composée de différentes nations. — Insolence des étrangers. — Vains efforts pour les apaiser. — La guerre se déclare 
 384
513
à
515 
Chap. XVI. — Extrémité où se trouvent les Carthaginois, et dont ils sont eux-mêmes la cause. — Siéges d’Utique et d’Hippone-Zaryte. — Incapacité du général Hannon. — Amilcar est mis à sa place. — Bel exploit de ce grand capitaine 
 388
515 
Chap. XVII. — Parti que prennent Mathos et Spendius. — Naravase quitte les révoltés pour se joindre à Amilcar. — Bataille gagnée par ce général, et son indulgence envers les prisonniers. — Les Carthaginois perdent la Sardaigne. — Fraude et cruauté des chefs des rebelles. — Réflexions sur cet événement 
 391
515
à
517 
Chap. XVIII. — Nouvel embarras des Carthaginois. — Siége de Carthage par les étrangers. — Secours que Hiéron fournit à cette ville. — Fidélité des Romains à son égard. — Famine horrible dans le camp des étrangers, qui demandent la paix. — Trompés, ils reprennent les armes, sont défaits et taillés en pièces. — Siége de Tunis où Annibal est pris et pendu. — Bataille décisive. — La Sardaigne cédée aux Romains 
 394
517
à
524 
Chap. I. — Récapitulation du livre précédent. — Mort d’Amilcar ; Asdrubal lui succède dans le commandement des armées. — Siége de Mydionie par les Étoliens. — Combat entre les Étoliens et les Illyriens. — Puissance de la fortune. — Mort d’Agron, roi des Illyriens. — Teuta sa femme lui succède. — Phénice livrée par les Gaulois aux Illyriens, et remise en liberté par les Étoliens et les Achéens. — Imprudence des Épirotes 
 399
524
à
525 
Chap. II. — Plaintes portées au sénat romain contre les Illyriens. — Succès de l’ambassade envoyée de sa part à Teuta, leur reine. — Les Illyriens entrent par surprise dans Épidamne, et en sont chassés. — Combat naval auprès de Paxès, et prise de Corcyre par les Illyriens. — Descente des Romains dans l’Illyrie. — Exploits de Fulvius et de Posthumius, consuls romains. — Traité de paix entre eux et la reine 
 402
525
à
526 
Chap. III. — Construction de Carthage-la-Neuve par Asdrubal. — Traité des Romains avec ce grand capitaine. — Abrégé de l’histoire des Gaulois. — Description de la partie de l’Italie qu’ils occupaient 
 406
526 
Chap. IV. — Prise de Rome par les Gaulois. — Déférentes entreprises de ce peuple contre les Romains 
 409
526
à
529 
Chap. V. — Traité des Romains avec à Asdrubal. — Irruption des Gaulois dans l’Italie. — Préparatifs des Romains 
 411
529
à 
Chap. VI. — Bataille et victoire des Romains contre les Gaulois proche de Télamon 
 414
532
à
533 
Chap. VII. — Annibal succède à Asdrubal. — Abrégé de l’histoire des Achéens. — Pourquoi les peuples du Péloponnèse prirent le nom des Achéens. — La forme de leur gouvernement rétablie dans la Grande-Grèce. — Ils réconcilient les Lacédémoniens avec les Thébains 
 419
  
Chap. VIII. — Premiers commencemens de la république des Achéens. — Maxime fondamentale de son gouvernement. — Exploits d’Aratus. — Alliance des Étoliens avec Antigonus Gonatas 
 422
529 
Chap. IX. — Guerre de Cléomène. — Raisons qu’avait Aratus pour l’entreprendre. — Il pense à se liguer avec Antigonus. — Députation de la part des Mégalopolitains pour ce sujet 
 424
  
Chap. X. — Aratus rend l’Acrocorinthe à Antigonus. — Les Achéens prennent Argos. — Prise de plusieurs villes par Antigonus. — Cléomène surprend Messène 
 428
530 
Chap. XI. — Les Mantinéens quittent la ligue des Achéens et sont reconquis par Aratus. — Ils joignent la perfidie à une seconde désertion et ils en sont punis. — Mort d’Aristomaque, tyran d’Argos 
 431
  
Chap. XII. — Fidélité des Mégalopolitains pour les Achéens, leurs alliés. — Autres méprises de Phylarque 
 433
530
à 
Chap. XIII. — Irruption de Cléomène dans le pays des Argiens. — Détail des forces de Cléomène et d’Antigonus. — Prélude de la bataille. — Dispositions des deux armées 
 435
531 
Chap. XIV. — Bataille de Sélasie entre Cléomène et Antigonus 
 437
  
Chap. I. — But que Polybe se propose en écrivant l’histoire de son temps. — Distribution des événemens qu’il doit raconter 
 440
  
Chap. II. — Quelles furent les vraies causes de la guerre d’Annibal. — Réfutation de l’historien Fabius sur ces causes 
 443
  
Chap. III. — Première cause de la seconde guerre punique, la haine d’Amilcar Barcas contre les Romains : seconde cause, la nouvelle exaction des Romains sur les Carthaginois : troisième cause, la conquête de l’Espagne par Amilcar 
 445
533
à
534 
Chap. IV. — Annibal est nommé général des armées. — Ses conquêtes en Espagne. — Il se brouille avec les Romains sur un mauvais prétexte. — Prise de Sagonte par Annibal. — Victoire remportée par les Romains sur Démétrius 
 447
  
Chap. V. — Guerre des Romains contre les Carthaginois. — Ambassade des Romains à Carthage. — Différens traités faits entre les Romains et les Carthaginois 
 451
  
Chap. VI. — Lequel des deux peuples est cause de la seconde guerre punique. — Raisons de part et d’autre. — Utilité de l’histoire. — Avantages d’une histoire générale sur une histoire particulière 
 455
535
à
536 
Chap. VII. — Guerre déclarée. — Annibal pourvoit à la sûreté de l’Afrique et de l’Espagne. — Précautions qu’il prend avant de se mettre en marche. — Il s’avance vers les Pyrénées. — Digression géographique 
 458
  
Chap. VIII. — Chemin qu’Annibal eut à faire pour passer de Carthage-la-Neuve en Italie. — Les Romains se disposent à porter la guerre en Afrique. — Troubles que leur suscitent les Boïens. — Annibal arrive au Rhône, et le passe 
 461
  
Chap. IX. — Discours de Magile, roi gaulois, et d’Annibal aux Carthaginois. — Combat entre deux partis envoyés à la découverte. — Passage des éléphans. — Extravagance des historiens sur le passage des Alpes par Annibal 
 464
  
Chap. X. — Annibal sur sa route remet sur le trône un petit roi gaulois, et en est récompensé. — Les Allobroges lui tendent des piéges à l’entrée des Alpes. — Il leur échappe, mais avec beaucoup de risque et de perte 
 467
  
Chap. XI. — Annibal achève de passer les Alpes. — Difficultés qu’il eut à essuyer. — Pourquoi jusqu’ici Polybe a omis certaines choses qui cependant paraissaient essentielles à l’histoire 
 470
  
Chap. XII. — État de l’armée d’Annibal après le passage des Alpes. — Prise de Turin. — Sempronius vient au secours de Scipion. — Annibal dispose ses soldats au combat 
 473
  
Chap. XIII. — Harangue de Scipion. — Bataille du Tésin. — Trahison des Gaulois à l’égard des Romains 
 476
  
Chap. XIV. — Scipion passe la Trébie, et perd son arrière-garde. — Les Gaulois prennent le parti d’Annibal. — Mouvemens que cette défection cause à Rome. — Annibal entre par surprise dans Clastidium. — Combat de cavalerie. — Conseil de guerre entre les deux consuls. — Ruse d’Annibal 
 478
  
Chap. XV. — Bataille de la Trébie 
 481
  
Chap. XVI. — Préparatifs des Romains pour réparer leur perte. — Exploits de Corn. Scipion dans l’Espagne. — Adresse d’Annibal pour attirer à son parti les Gaulois. — Passage du marais de Clusium 
 483
537 
Chap. XVII. — Caractère de Flaminius. — Réflexions de Polybe sur l’étude qu’Annibal en fit. — Bataille de Thrasymène 
 486
  
Chap. XVIII. — Distinction que fait Annibal entre les prisonniers romains et ceux d’entre leurs alliés. — Grande consternation à Rome. — Défaite de quatre mille cavaliers romains. — Fabius est fait dictateur 
 489
  
Chap. XIX. — Fabius se borne à la défensive ; les raisons qu’il avait pour ne rien hasarder. — Caractère opposé de M. Minucius Rufus, maître général de la cavalerie. — Éloge de la Campanie. — Annibal y porte le ravage 
 491
  
Chap. XX. — Stratagème d’Annibal pour tromper Fabius. — Bataille gagnée en Espagne sur Asdrubal par Cn. Scipion. — Publius, son frère, est envoyé en Espagne. — Les Romains passent l’Èbre pour la première fois 
 493
  
Chap. XXI. — Trahison d’Abilyx. — Annibal lève son camp, et prend ses quartiers d’hiver autour de Gérunium. — Combat où Minucius a l’avantage 
 496
538 
Chap. XXII. — Minucius est fait dictateur comme Fabius, et prend la moitié de l’armée. — Annibal lui dresse un piége, il y tombe, et, confus de sa défaite, il rend ses troupes à Fabius, et se soumet à ses ordres. — Les deux dictateurs cèdent le commandement à L. Émilius, et à Caïus Terentius Varron. 
 499
  
Chap. XXIII. — Annibal s’empare de la citadelle de Cannes et réduit les Romains à la nécessité de combattre. — Préparation pour cette bataille. — Harangues de part et d’autre pour disposer les troupes à une action décisive 
 501
  
Chap. XXIV. — Bataille de Cannes 
 505
533 
Chap. I. — Récapitulation du livre précédent. — Guerre de Philippe contre les Étoliens et les Lacédémoniens. — Raisons de cette guerre 
 509
533
à
534 
Chap. II. — Discours de Dorimaque pour irriter les Étoliens contre Messène. — Hostilités des Étoliens. — Aratus se charge du commandement. — Portrait de ce préteur 
 512
534 
Chap. III. — Les Messéniens se plaignent des Étoliens et sont écoutés. — Ruse de Scopas et de Dorimaque. — Aratus perd la bataille de Caphyes 
 514
  
Chap. IV. Chefs d’accusation contre Aratus. — Il se justifie. — Décret du conseil des alliés contre les Étoliens. — Projet ridicule de ce peuple. — Les Illyriens traitent avec lui. — Dorimaque se présente devant Cynèthe, ville d’Arcadie. — État funeste de cette ville. — Trahison de quelques-uns de ses habitans 
 517
  
Chap. V. — Les Étoliens s’emparent de Cynèthe, et y mettent le feu. — Démétrius de Pharos et Taurion se mettent à leur poursuite, mais trop tard. — Faiblesse d’Aratus. — Caractère des Cynéthéens. — Pourquoi ils ressemblent si peu au reste des peuples de l’Arcadie 
 520
  
Chap. VI. — Sédition à Lacédémone. — Trois éphores soulèvent la jeunesse contre les Macédoniens. — Sage réponse de Philippe sur ce soulèvement. — Les alliés déclarent la guerre aux Étoliens 
 523
  
Chap. VII. — Philippe vient au conseil des Achéens. — Scopas est fait préteur chez les Étoliens. — Philippe retourne en Macédoine. — Il attire Scerdilaïdas dans le parti des alliés 
 525
  
Chap. VIII. Les Acarnaniens entrent dans l’alliance. — Éloge de ce peuple. — Mauvaise foi des Épirotes. — Fautes que font les Messéniens en ne se joignant pas aux autres alliés. — Avis important aux Péloponnésiens 
 527
  
Chap. IX. — Députation des Spartiates vers les Étoliens. — Sparte demeure fidèle à Philippe. — Sédition qui s’élève dans cette ville, et pourquoi. — On crée de nouveaux rois, qui font la guerre aux Achéens 
 529
  
Chap. X. — Description de Byzance 
 532
  
Chap. XI. — L’historien continue de décrire la situation et les avantages de Byzance. — Guerres que les Byzantins ont à soutenir 
 535
  
Chap. XII. — Achée se fait déclarer roi. — Prusias, mécontent des Byzantins, se joint aux Rhodiens pour leur faire la guerre. — Mauvaise fortune des Byzantins. — Fin de la guerre. — État des affaires dans l’île de Crète. — Les Synopéens se défendent contre Mithridate 
 537
  
Chap. XIII. — Les Étoliens tentent de surprendre Égyre, ils manquent leur entreprise. — Euripidas, leur préteur, pour se venger, ravage différentes contrées de la Grèce. — Faute de Philippe. — Irruption de Scopas sur la Macédoine 
 541
535 
Chap. XIV. — Conquêtes de Philippe dans l’Étolie. — Il passe l’Achéloüs, se rend maître d’Itorie, de Péanion, d’Élée. — Il retourne en Macédoine pour en chasser les ennemis 
 544
  
Chap. XV. — Dorimaque, fait préteur des Étoliens, ravage l’Épire. — Marche de Philippe. — Déroute des Éléens au mont Apelaure 
 546
536 
Chap. XVI. — Escalade de Psophis. — Libéralité de Philippe à l’égard des Éléens. — Nonchalance de ce peuple à se conserver dans son ancien état. — Reddition de Thalamas 
 548
  
Chap. XVII. — Apelles, tuteur de Philippe, tourmente les Achéens. — Éloge de Philippe. — Escalade d’Aliphère, ville d’Arcadie. — Conquêtes du roi de Macédoine dans la Triphylie. — Les Lépréates chassent de chez eux Phylidéas, général des Étoliens 
 551
  
Chap. XVIII. — Philippe subjugue toute la Triphylie en six jours. — Troubles excités à Lacédémone par Chilon. — Les Lacédémoniens sortent de Mégalopolis. — Artifice d’Apelles contre Aratus, le père et le fils. — L’Élide ravagée par Philippe 
 554