Chronique d’une ancienne ville royale Dourdan/Pièce XV

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PIÈCE XV.
Gages des officiers du bailliage de Dourdan pour l’année 1646

A M. de Beaultru, bailli 12 liv. 10 s.
A M. Richard le Boistel, prévost 15 l.
A M de Beaultru, gouverneur de la ville et château 25 l.
A M. Hector le Fébure, procureur du Roy au bailliage et prévosté 10 l.
A M. François Hervé, geollier et garde des prisons royalles de Dourdan 10 l. 5 s.
A M. Paul Labbé, conservateur du domaine de Dourdan 100 l.
A M. Jacques de La Loy, comptable 26 l.
A M. Jacques de Lescornay, propriétaire de l’office de concierge du château 100 l.
Au même, comme advocat du Roy au bailliage 100 l.
Au même, comme conseiller 50 l.
Officiers des eaux et forêts.
A M. Nicolas Gardebled, conseiller du Roy, maître particulier antien des eaux et forêts de Dourdan 200 l.
Au même, comme maître particulier alternatif des eaux et forêts 300 l.
A M. de Beaultru, maître particulier triennal desdites eaux et forêts de Dourdan 300 l.
A M. André le Roux, lieutenant des eaux et forêts 150 l.
A M. Pierre de Chauannes, conseiller antien et héréditaire des eaux et forêts 150 l.
A M. François Haultemps, conseiller alternatif héréditaire 150 l.
A M. Jean Boutet, conseiller triennal 150 l.
A M. Michel le Fébure, procureur du Roy ès eaux et forêts 100 l.
A M. François Fayet, propriétaire du greffe des eaux et forêts 25 l.
A chacun des 4 sergens 20 l.

Suivent les taxations des officiers des eaux et forêts « pour avoir vacqué aux délivrances des ventes, baillivage et martelage. »

(Extrait du compte-rendu pour les années 1646 et 1647, par Jacques de La Loy, receveur du domaine de Dourdan. — Archives de l’Empire, Q. 1514.)

Il est assez curieux de savoir comment la rédaction du compte du domaine absorbait elle-même une part assez notable du revenu et comment les appointements du comptable, qui ne figurent ci-dessus que pour 26 livres, s’arrondissaient par les accessoires :

Pour le port et voitures de deniers par lui voiturez au bureau de sa recette, par luy receus du fermier du domaine 10 liv.
Pour recouvrement d’estat 25 l.
Pour son voyage à Paris pour présenter son compte 200 l.
A nos Seigneurs des Comptes, pour leurs droicts et espices pour avoir examiné et arrêté le présent compte 199 liv. 15 s.
Au procureur de la Chambre des comptes 25 l.
Au commis du relieur des comptes de la Chambre des comptes 12 s. 6  d.

(Archives de l’Empire, Q. 1514. — Compte du domaine de Dourdan par Jacques de La Loy.)

P. 119.