Mozilla.svg

Contes inédits (Poe)/Poésies/El Dorado

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par William Little Hughes.
Contes inéditsJules Hetzel (p. 292).
◄  Hélène
Le corbeau  ►

EL DORADO


Gaiement accoutré, un galant chevalier avait longtemps voyagé à l’ombre et au soleil, chantant sa chanson et cherchant El Dorado.


Mais il se fit vieux, ce cavalier si brave, et il sentit une ombre tomber sur son cœur, lorsqu’il reconnut qu’aucun coin de la terre ne ressemblait à El Dorado.


Et comme les forces allaient enfin lui manquer, il rencontra une ombre de pèlerin : « Ombre, dit-il, où donc peut-il être, ce pays d’El Dorado ? »


« Par-dessus les montagnes de la Lune, vers la Vallée des Ténèbres, chevauche, chevauche sans crainte, répondit l’Ombre, si tu veux trouver El Dorado. »