Cours d’agriculture (Rozier)/AIRE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


AIRE à battre le grain, (Voyez à l’article Battage.)

On donne aussi quelquefois le nom d’aire à la surface du terrain qui forme les bergeries, les colombiers, les toits à porcs, etc., ainsi qu’aux endroits plains et unis, autres que les allées, sur lesquels on se promène dans les jardins.

Le nid des grands oiseaux de proie, tels que l’aigle, le balbuzard, l’orfraie, le faucon, etc., se nomme aire. (S.)