100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Antoine (passage du Petit-Saint-)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Antoine (passage du Petit-Saint-).

Commence à la rue Saint-Antoine, no 69 ; finit à la rue du Roi-de-Sicile, no 25. — 7e arrondissement, quartier du Marché-Saint-Jean.

Ce passage a été formé vers 1806, sur l’emplacement du couvent du Petit-Saint-Antoine, dont nous rappelons ici la fondation. Les hospitaliers de Saint-Antoine, dont la maison principale était à Vienne en Dauphiné, vers la fin du règne du roi Jean, vinrent fonder un petit hospice à Paris. Charles V, alors régent du royaume, favorisa cet établissement, en lui donnant un manoir nommé la Saussaie. Cette propriété, située dans les rues Saint-Antoine et du Roi-de-Sicile avait été confisquée par le roi sur Drogon-Garrel et sur Jean Devaux, partisans de Chartes-le-Mauvais, roi de Navarre. Cet établissement fut érigé en commanderie en 1365. On y fit entrer quelques religieux qui exercèrent l’hospitalité envers les pauvres attaqués de la maladie appelée feu sacré ou feu Saint-Antoine. Le roi Charles V fit bâtir l’église qui fut achevée en 1368. En 1615, le titre de la commanderie de Paris fut supprimé, et l’on convertit cette maison en un collége pour l’instruction des jeunes religieux de l’ordre. Dans la suite les biens de la commanderie Saint-Antoine furent réunis à l’ordre de Malte qui accorda des pensions aux religieux Antonins et leur donna le droit de porter la croix de Malte. Cette maison religieuse, supprimée en 1790, devint propriété nationale et fut vendue en deux lots le 7 messidor an VI.