Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Bac (rue du)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bac (rue du).

Commence aux quais de Voltaire, no 27, et d’Orsay, no 1 ; finit à la rue de Sèvres, nos 34 et 36. Le dernier impair est 133 ; le dernier pair, 140. Sa longueur est de 1 150 m. — 10e arrondissement, les impairs, de 1 à 61, et les pairs, de 2 à 78, sont du quartier du Faubourg-Saint-Germain ; le surplus est du quartier Saint-Thomas-d’Aquin.

Son nom lui vient d’un bac qui fut établi, en 1550, en face de cette rue. — Une décision ministérielle en date du 2 thermidor an V, signée Benezech, avait fixé sa moindre largeur à 10 m. Cette largeur a été portée à 13 m., en vertu d’une ordonnance royale du 17 juin 1829.

Voici la situation des propriétés riveraines sous le rapport des alignements arrêtés : De 1 à 11, retranchement 2 m. 80 c. ; 11 bis et 13 ; retranchement 2 m. 30 c. à 2 m. 90 c. ; de 15 à 21, retranchement 1 m. 70 c. à 2 m. 20 c. ; no 23, retranchement de 2 m. à 2 m. 50 c. ; de 25 à 35, retranchement 2 m. 75 c. à 3 m. 40 c. ; 37, retranchement 3 m. 60 c. ; de 39 à 61, retranchement 3 m. 80 c. à 4 m. 20 c. ; 63, retranchement 3 m. 50 c. ; 65, retranchement 2 m, 30 c. ; 67, 67 bis, 69, 71, 71 bis, 73 et 75, alignées ; 75 bis, retranchement 0 m. 70 c., réduits ; 77, alignée ; 79, retranchement 2 m. ; 81 et 83, pas de retranchement ; de 85 à 101, retranchement 3 m. ; 20 c. à 3 m. 80 c. ; 103, retranchement 2 m. 70 c. ; 105, retranchement 4 m. 10 c. ; 107, 109, 111, 113, 115, 117 et 119, alignées de 121 à la fin ; retranchement 3 m. 50 c. à 4 m. ; 2, redressement ; 4 et 6, retranchement réduit 40 c. ; de 8 à 18, retranchement de 55 c. à 82 c. ; 20, alignés ; de 22 à 28, retranchement 1 m. à 1 m. 60 c. ; 30, alignée ; 32 et 34, retranchement 1 m. à 1 m. 50 c. ; 36, 36 bis et 38, alignées ; de 38 bis à 50, retranchement 30 c. à 65 c. ; 52, 54 et 56, retranchement qui n’excède pas 25 c. ; de 58 à 80, alignées ; 82, retranchement 2 m. 70 c. ; 84 et 84 bis, alignées ; 86, retranchement 3 m. ; 88, alignée ; 90, 92, 94, retranchement 1 m. 40 c. à 2 m. 30 c. ; 96, retranchement 1 m. ; de 98 à 104, alignées ; 106, retranchement 40 c : ; 110 et 112, alignées ; 114, 116 et 118, retranchement qui n’excède pas 30 c. ; 120, alignée ; 122 et 124, redressement qui n’excède pas 11 c. ; 126, alignée ; 128, 130 et 132, retranchement réduit 30 c. ; de 134 à la fin, retranchement 40 c. à 70 c. — Égout entre la rue de Lille et celle de Sèvres. — Conduite d’eau dans toute l’étendue. — Éclairage au gaz (compe Française).

Au no 75 se trouvait le monastère royal de l’Immaculée-Conception. — En vertu des lettres-patentes du roi, données à Versailles au mois de mai 1626, ces religieuses s’établirent à Paris vers 1637. Leur maison fut déclarée de fondation royale, en 1664. La construction de leur église date de 1693. Supprimé en 1790, ce couvent devint propriété nationale, et fut vendu les 21 pluviôse, 25 germinal an VI, et 23 nivôse an VIII. — Les maisons nos 67, 69, 71, 73, 75 et 77 sur la rue du Bac, et celles 25 et 27 sur la rue de la Planche, proviennent de cette communauté.

Au no 98 était situé l’hospice des Convalescents. Les lettres-patentes, autorisant la fondation de cet établissement, sont de l’année 1628. Elles furent registrées au parlement en 1631. — Les religieux de la Charité eurent, en 1635, la direction de cet hospice, qui fut supprimé en 1792. — Aujourd’hui l’État loue à divers particuliers les bâtiments qui le composaient.