100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Honoré (cloître Saint-)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Honoré (cloître Saint-).

Limité par les rues des Bons-Enfants, Croix-des-Petits-Champs, de Montesquieu et Saint-Honoré. Le dernier impair est 17 ; le dernier pair, 16. — 4e arrondissement, quartier de la Banque.

Ce cloître doit son nom à l’église Saint-Honoré. Vers l’an 1204, Renold Chéreins et sa femme donnèrent neuf arpents de terre, qu’ils possédaient hors des murs de Paris, pour l’entretien d’un prêtre destiné à desservir une petite chapelle qu’ils avaient l’intention de bâtir. Le prieur de Saint-Martin leur céda un arpent de terre sur lequel cette chapelle fut élevée. Les fondateurs y établirent ensuite des chanoines. Cette église voisine de la place aux Pourceaux en porta le nom.

« Et Saint-Honoré aux Porciaux,
Et Saint-Huistace de Champiaux. »

Elle ne fut comprise dans l’enceinte de Paris que sous le règne de Charles VI. L’église paroissiale Saint-Honoré fut agrandie et réparée en 1579. Dans une chapelle à droite était placé le tombeau du fameux cardinal Dubois. Ce mausolée avait été sculpté par Coustou le jeune. Ce tombeau, qui devait être placé à gauche de l’église, fut mis à droite, de sorte que le cardinal représenté à genoux, au lieu de regarder l’église lui tournait le dos. La situation inconvenante de ce mausolée fut considérée comme le symbole de la conduite peu édifiante du défunt. L’église Saint-Honoré, supprimée en 1700, devint propriété nationale et fut vendue le 8 février 1792. Sur les dépendances du cloître Saint-Honoré a été ouverte la rue de Montesquieu. (Voir cet article).

Il n’existe pas d’alignement arrêté pour le cloître Saint-Honoré. — Éclairage au gaz (compe Anglaise).